Les plages de Nice en Grèce ?

On connaissait les dégraissages sauvages des usines, les batailles contre la graisse incrustée sur les capitons de nos cuisses au printemps, éventuellement l’engraissage des foies d’oies avant Noël, ou encore l’engraissement des banquiers avec nos découverts (peu ou pas autorisés). Mais force est de constater que la Griotte, ex-parisienne, n’avait jamais entendu parler de l’engraissement des plages.
Pas la peine de lui jeter la première pierre, vous ne connaissiez sans doute pas non plus ce terme ultra glamour utilisé par la Ville de Nice pour désigner l’action des bulldozers ajoutant quelque 6000 m3 de nouveaux galets sur les plages. Sans cet « engraissement » les plages niçoises disparaitraient, la mer engloutissant avec avidité ces galets chaque hiver pour les refourguer ailleurs (en Grèce ?). Il paraît même que ces sus-dits galets seraient criblés et lavés avant d’être délicatement étalés sur nos plages et qu’ils viendraient cette année non plus du Paillon comme il y a quelques années, mais des Hautes-Alpes et de la Drôme.
Alors comme on sait que marcher pieds nus sur des galets est un excellent exercice de relaxation qui  fait circuler les énergies … ça fait d’une pierre deux coups  pour notre Baie des Anges, non  ?
Publicités

One Trackback to “Les plages de Nice en Grèce ?”