La vie rêvée (de la baie) des Anges

La Griotte ex-parisienne n’en revient toujours pas, jour après jour, de découvrir la vie par le petit bout de la lorgnette de la Riviera. Imaginez : un réveil au son des cris des gabians, et du glouglou de la fontaine de la petite place juste devant, et … un grand et beau soleil. Ensuite, un petit détour par son blog pour voir si l’Américain a fait sa petite visite quotidienne, si l’italienne a bien fait siroter à tutti le city-mag, et si vous avez aimé les articles de la veille. Ensuite, direction : la plage ! La Griotte a chaussé ses plafeformes vertes pour une petite balade à pied dans les rues plus jolies les unes que les autres, a fait un détour par le marché où elle a découvert (et craqué pour) les sculptures de Daniel Lavabre réalisées avec des outils anciens, un petit crochet au marché aux fleurs du Cours Saleya, juste le temps d’acheter une part de pissaladière niçoise et une autre de pizza italienne et … à nous les galets ! Petite pause pour lire Nice Matin et le programme du jour du Festival du Livre de Nice, tartinage de crème solaire, recto-verso, admirage des avions qui décollent sans arrêt de l’aéroport et des ferrys jaunes qui partent vers la Corse. Et hop, c’était reparti !

Descente au paradis d’Eric Jamois

Mise en bouche de Jean-Philippe Peyraud et Philippe Djan

La Griotte a profité de son après-midi pour se promener à quelques pas de la Promenade, dans les Jardins Albert 1er et surtout pour humer son odeur préférée : celle des livres ! Habituée du hangar froid et gigantesque du Salon du Livre de Paris, elle a jubilé en se baladant de tentes en tentes au grand air ! Elle discuté avec Didier Van Cauwelaert, le Niçois, comme s’ils avaient gardé les paillons ensemble, a papoté avec un jeune auteur autochtone très fier de lui dédicacer son premier polar (Éric Jamois, Descente au paradis (que la Griotte va s’empresser de lire et dont elle vous parlera pour sûr !), a rigolé avec un dessinateur de BD qui l’a croquée et « mise en bouche » pour l’occasion (Jean-Philippe Peyraud), a vu en vrai le délicieux Prix Goncourt, Alexis Jenni, a écouté avec ravissement l’exquis Jean-Christophe Rufin dont elle est en train de dévorer « Le Grand Coeur« , s’est cognée au ventre rebondi d’Henri Jean Servat, à plaisanté sur le coupe de cheveux de Frédéric Minéry, le régional de l’étape, et a bavardé avec une toute fraîche entrepreneuse niçoise qui vient d’ouvrir une maison d’édition spécialisée dans les produits dérivés de BD et d’illustration tout à fait originale.

Christian, vendeur de fleurs ambulant à Nice

En remontant dans sa tanière, elle a fait connaissance avec un drôle de vendeur ambulant, Christian, qui vend des fleurs à Nice depuis plus de 20 ans, promenant sa charrette et contant fleurette là où le vent le mène.

Bref, la Griotte s’est baignée dans l’eau de vie niçoise et ne s’en est pas tout à fait remise au moment où elle écrit ses lignes.

Alors de deux choses l’une : ou bien vous êtes du coin et vous vous dites, demain on fait pareil, c’est vrai qu’on oublie la chance qu’on a. Ou bien vous habitez à perpèt’, dans les brumes parisiennes, ou le fog anglais, et vous vous dites que La Griotte a bien fait de s’installer là, que la ville lui va bien et que décidément ça donne envie de venir faire un petit tour sur la Côte d’Azur cet été !

@ plus

PS : Surtout que la vie rêvée de La Griotte à Nice s’est arrêtée en fin d’après-midi avec un match de finale de championnat de France rugby suivi d’un match de foot, Allemagne-Portugal, Euro oblige ! Saturday night fever !

Publicités

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s