Happy few contre gazouillis mous, la bataille des réseaux sociaux

En 2006 Mark Zuckerberg lançait Facebook. Jul rappelle dans la BD Silex in the city 3 que Flèches-Book « le réseau social des chasseurs-cueilleurs » avait déjà été lancé dans la vallée préhistorique de la famille Dotcom. « Tu affiches ce que tu veux sur ton mur, par exemple le dernier album de Darwin Guetta… et tous tes amis peuvent poster des « j’aime » / « j’aime pas » ! (…) si tu veux organiser une chasse au mammouth : tous tes amis trappeurs sont prévenus immédiatement« . Aujourd’hui le Flèches-Book des hominidés semble avoir bel et bien disparu de nos grottes, mais Facebook vient de passer la barre mythique du milliard d’individus actifs (dont la Griotte, ce qu’on oublie souvent de préciser !) et Twitter ne cesse de gazouiller en 140 signes à la terre entière (mené en France par son égérie : Valérie Trierweiller ). D’autres réseaux sociaux ont décidé de jouer sur la qualité de leurs utilisateurs happy few. La Griotte a enquêté et en a sélectionné quelques-uns.

Il faut bien dire que à part les messages hautement indispensables de la Griotte et de quelques esprits éclairés, Facebook ressemble désormais à un discounter de messages aussi vains que creux du style « Iphigénie a eu sa première dent aujourd’hui« , « On est lundi, vivement vendredi » ou encore « aide-moi à retrouver mes 36 cochons perdus dans ma ferme ?« .

Sans compter les appels bidons pour faire savoir qu’on nous cache tout mais que FB veille, du genre « une tête de cheval a été retrouvée sur une plage du Var, le préfet voulait garder le secret » ou « Annie Cordy RIP » alors que Tata Yoyo se porte comme un charme. Côté tweeter c’est encore pire, et la télé qui vient de le découvrir, s’échine à sélectionner quelques bons mots qui tiennent obligatoirement en 140 signes.

Oh bien sûr on a eu droit à quelques perles, comme la dernière, qui a fait bien rire la Griotte : « Jean-François Copé, Lepen au chocolat ! » ou à quelques interpellations surréalistes comme :  « tous ceux qui s’intéressent aux rapports de la Foi chrétienne et de la Raison humaine, aux rapports entre la bible hébraïque et les découvertes de la cosmologie et de la biologie au XXe siècle » qui renvoient à des articles ou des blog quelque peu élitistes. C’est la magie de Facebook et pour l’instant c’est pas prêt de s’arrêter. On en connaît même qui attendent que la Griotte publie sur Facebook pour aller voir ce qui se passe chez elle !

Certains ont bien compris les limites de cet exercice et ont misé sur d’autres manières de fédérer les internautes.

Les réseaux qui montent, qui montent

Il y en a un qui cartonne chez nos amis d’outre-atlantique (c’est comme ça qu’on dit dans les JT) : Tumblr, mais qui peine à s’imposer sur l’hexagone. Lancé un an après Facebook, il sert surtout aux internautes qui ont envie de montrer leurs créations et leurs photos. Artistes, designers, stylistes, photographes sont accessibles à tous sans disposer de compte. La version française est disponible depuis 2011 mais, rien à faire, les créatifs français n’en veulent pas.

Pinterest semble accrocher (pin = « épingler ») un peu mieux en France mais, une fois encore, loin derrière les États-Unis où il affiche plus de 11 millions d’utilisateurs. Sur Pinterest, présenté comme « un tableau en liège » sur lequel on viendrait épingler une photo, une note, un souvenir, un ticket de théâtre, etc…, on étale moins ses états d’âmes que ses passions et sa culture.

Quant à Google +, il ressemble tellement à son grand-frère Facebook qu’il s’est essouflé aussi vite qu’il était monté, malgré un grand renfort de pub. Le nombre d’utilisateurs a augmenté très rapidement pour atteindre en janvier 2012 une communauté de 90 millions d’inscrits à travers le monde. Mais une récente étude parue en début d’année, et réfutée par Google, a démontré que ses membres n’étaient pas vraiment actifs : ils resteraient connectés seulement trois minutes par mois contre plus de six heures sur Facebook.

Le réseau élitiste

Le concept du réseau Best of All Words, lancé par le Suédois Erik Wachtmeister, est simple : rassembler les personnes les plus compétentes dans chaque domaine sur une même plateforme. Le réseau est fermé aux autres.
Sur Best of All Worlds, il n’y a pas d’endroit où s’inscrire. Seulement un champ pour renseigner son login et son mot de passe. Le système fonctionne par cooptation. Si vous n’êtes pas parrainé par un membre du réseau, il est difficile d’y accéder. Sont concernés par exemple des banquiers d’affaires, des avocats de pointe, des figures de la communication et des médias, des gens de la mode ou des personnalités politiques. « Il ne s’agit pas de la jet-set ou de riches, mais de gens sophistiqués qui ont bon goût », précise le fondateur du réseau qui ajoute que les membres ne doivent pas avoir plus de trois degrés de séparation. Il y aurait actuellement 25000 membres … et pas encore la Griotte ce qui est tout de même bizarre vous en conviendrez !

Sur les mobiles

Path est une application qui a d’abord concerné les utilisateurs iPhone pour toucher par la suite les mobiles Android. Le principe est simple, vous avez des centaines d’amis sur FB mais en fait vous ne voulez parler qu’à vos vrais amis. Path a pour principe d’aller à l’essentiel en vous proposant de disposer d’une liste d’amis très restreinte, avec laquelle vous pourrez vraiment rester en contact et partager des liens et commentaires personnels. On est loin des listes « d’amis » de 300 personnes dont vous ne vous souvenez même plus où vous les avez rencontrés. Réservé à ceux qui adorent communiquer 16 fois par jour des messages existentiels comme « j’ai faim », « il y a trop de monde dans le métro », « la prof est relou » etc.

Instagram a bien cartonné ces derniers temps. C’est d’abord une application pour utilisateurs d’iphone uniquement, qui permet d’ajouter des filtres assez réussis à vos photos et de leur donner du style. C’est aussi un réseau ou vous pouvez disposer de votre page, avec vos clichés. Vos amis pourront donc vous suivre et connaître votre vie au travers des photos uniquement. Comme vous pourrez accéder aux leurs ou aux pages dédiées ici aussi aux célébrités. Indispensable pour savoir si Justin Bieber a vraiment changé de coupe de cheveux ou si Zlatan Ibrahimovic a un nouveau tatouage. Il parait que Barak Obama s’en sert tous les jours.

Foursquare, créé en 2009,  a été l’un des premiers sociaux sur mobile à voir le jour. L’application propose des outils propres au micro-blogging et au réseau social, et surtout géolocalisation. En fonction de votre position, et quelle que soit votre OS, vous pouvez rencontrer vos contacts à proximité de vous. Aux États-Unis, l’application fonctionne particulièrement bien et propose aux utilisateurs des offres et des promos des boutiques, restaus et enseignes à proximité.

Espace

Quelques réseaux très ciblés

Espace

Digikaa est dédié au monde du digital. Il rassemble un large éventail de professionnels autour des métiers du web, du SEO-SEM, en passant par les designers, développeurs, webmarketeurs, chefs de projet, etc. Son objectif est de faciliter l’interconnexion des utilisateurs de la plateforme avec son dispositif de « social portfolio ». Grâce à ce système de fiches descriptives les membres peuvent être connectés à un projet sur lequel ils ont travaillé et l’ajouter directement à leur profil.

Espace

MonNuage, le réseau des voyageurs.  Vous profitez de l’expérience de la communauté des voyageurs membres du site pour faire le plein d’idées touristiques, partager des photos et discuter avec eux.

Espace

À destination des jeunes, Yupeek, le réseau social des Etudiants et Jeunes diplômés met en relation recruteurs et candidats.

Espace

BiTWiin est un réseau social professionnel des seniors et des retraités, pour les aider à trouver une mission ponctuelle ou un travail à temps partiel.

Espace

Muxi est un réseau social organisé par secteurs d’activité et par métiers. Les secteurs d’activité sont répartis en 68 « Fraternités » et les métiers en 300 « Cercles ». Dès votre inscription, on vous invite à cibler votre univers professionnel. Sur le principe des cercles d’initiés, Muxi vous permet de partager votre expérience, des informations, des documents et des connaissances entre pairs.
Espace
Parce que le bonheur est pas toujours dans le pré Agrilink.com met à disposition un véritable espace d’échange et de dialogue pour les agriculteurs.
Espace
Orienté vers la promotion et l’entraide des artistes amateurs ou professionnels, Koolyss est un réseau social ayant pour vocation de permettre aux membres passionnés par le spectacle, de collaborer autour de projets pour les faire aboutir.
Espace
Hellocoton s’adresse aux blogueuses en tous genres. On y trouve de tout, beaucoup de rien, et surtout de tout ! Et même la Griotte qui y a quelques fans bien accros et bien actives :  Glycine blanche, Parisian Shoegal, George, ourageis13, Plumisa, Celine G, Carolee, Stephix83lajournalisteitpinketgreen, rouxr2002 et quelques autres.
Espace

Bon, ben c’est le moment de partager cet article de la Griotte sur Facebook, Twitter et sur vos blogs et d’en faire profiter vos petits copains.

4 commentaires to “Happy few contre gazouillis mous, la bataille des réseaux sociaux”

  1. C’est fait. J’ai transmis cet article sur ma page FB dans l’espoir que votre blog plaira à certains de mes correspondants comme à moi-même.

    J'aime

  2. Merci Michel ! Si la Griotte pouvait elle en rougirait …. 😉

    J'aime

  3. eh ben! je n’en connaissais pas la moitié du quart! merci pour l’article, et pour le petit tag que j’apprécie fortement! Je suis et resterai fan de toi, même si tu perdais la moitié de ton cerveau, parce qu’il en restera toujours une autre moitié pour nous faire rire!!!
    sinon pour ma part, après avoir essayé certains trucs d’outre-atlantique, je préfère rester très active sur FB, et un peu sur HC. Twitter, pin’it ne m’intéressent plus, je n’arrive pas à adhérer. Google+ me sert surtout pour communiquer avec ma mère et mes frères et soeur. Ce qui ne nous empêche pas de nous appeler ou de nous voir, mais on y échange nos coups de coeur, les photos de nos enfants ou de nos balades, de bonnes blagues. C’est purement familial comme usage.

    J'aime

  4. Trop mignonne Stephix ! Je me suis fait plaisir et je t’ai même citée (la première phrase) sur le facebook de la Griotte !

    J'aime

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s