Barres à vains ?

9 lignes obliquesIl était une fois, à l’automne 2009, un sculpteur niçois invité chez son ami ophtalmo. Diner faisant il y rencontre un maire de Nice, également ministre de l’industrie de son état, qui céans lui lance « On va célébrer le 150e anniversaire du rattachement du comté de Nice à la France. Je voudrais que vous fassiez une grande sculpture, quelque chose qui marque. » Sitôt dit, sitôt fait. Cinq mois plus tard, ce monument (truc ? chose ? machin ?) de 30 mètres de haut et de 54 tonnes est inauguré par Christian Estrosi et son ami le président de la République, Nicolas Sarkozy, sur la promenade des Anglais, dans une trouée du quai des États-Unis.

Fixée sur un socle en acier et en béton de 64 m2 qui pèse 40 tonnes, c’est la plus haute et la plus lourde oeuvre destinée à l’espace public en France. Elle est sortie de l’imagination et des ateliers de Bernar Venet, as de la sculpture monumentale (pas beau escroc-barres ?), un natif de la région vivant aujourd’hui aux États-Unis.

9 lignes obliques de Bernar Venet

« 9 lignes obliques » de Bernar Venet au moment de son inauguration en 2010 à Nice

Séjournant régulièrement au Muy, dans le Var, cet ancien assistant décorateur à l’Opéra de Nice réside et travaille principalement à New York où il a rejoint Arman dans les années soixante. L’essentiel de son œuvre prend corps dans le quartier de Brooklyn, où son atelier et ses archives occupent une dizaine d’assistants. S’y ajoutent les vingt ingénieurs et ouvriers qui se chargent, en Hongrie, de transposer dans l’acier corten les projets d’œuvres monumentales. Cet acier particulier génère une couche de rouille protectrice, d’un rouge brun qui évolue avec le temps.

Il

Carambarres ?

La sculpture, baptisée 9 lignes obliques, est constituée de neuf poutres verticales, espacées les unes par rapport aux autres à leur base et qui se rejoignent vers le ciel, comme si elles se tenaient les unes contre les autres. Neuf lignes obliques qui semblent posées sur le sol, et symbolisant les 9 vallées formant l’ancien comté de Nice.

Un artiste dont on se souvient cent ans après sa mort, c’est déjà extraordinaire. Tout est appelé à disparaître ; un jour ou l’autre, on n’est plus rien. »

se plait à répéter Venet. Au vu du matériau utilisé, les Niçois devraient pourtant pouvoir en « profiter » jusqu’au troisième millénaire au bas mot.

Ben, voilà. La Griotte se demandait depuis longtemps à quoi pouvaient bien servir ces barres d’acier rouillées qui coupent gravement le paysage entre le Vieux Nice et la mer. Elle a même cru, inculte bécasse, que ça faisait partie des travaux du parking souterrain de la place Sulzer qui s’étalent à ses pieds depuis des mois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

il

Arc en ciel ?

Arc de 115°5

Arc de 115°5

Le même Bernar Venet est également le papa de l’arc noir monumental baptisé Arc de 115°5 qui s’élance depuis 1988 à 19 mètres de haut, et sur 38 mètres de long, au coeur du jardin Albert 1er de Nice (en travaux également en ce moment à cause de la Coulée verte).

Disons-le tout net, la Griotte qui n’est pourtant pas sortie de la cuisse de Jupitart-contemporain est plutôt fan de cet arc de 24 tonnes, qui symboliserait la courbe de la Baie des Anges.

Les lignes en acier corten de Bernar Venet sont installées dans de nombreux espaces urbains et collections publiques et pas seulement à Nice, mais aussi à Paris, Berlin, Tokyo, Strasbourg, Pékin, Austin, San Francisco, et au musée de Grenoble.

Il a aussi commis des oeuvres monumentales en 2011 dans les jardins de Versailles et le domaine de Marly.

ici

La question qui trotte dans la tête de la Griotte reste : sont-ce les oeuvres de Venet qui provoquent des travaux interminables à Nice ou sont-ce les projets de travaux évoqués dans des diners mondains niçois qui inspirent Venet ?

D’autres histoires de stars, de yachts, de propriétés de milliardaires ? Pas la peine d’aller plus loin, cliquez sur le bling-bling et hop !

rubrique-bling-bling

 

ici

Griotte à l'arc

Publicités

8 Responses to “Barres à vains ?”

  1. « sont-ce les projets de travaux évoqués dans des diners mondains niçois qui inspirent Venet ? » me semble un bon « arc »ument …;)

    J'aime

  2. Qui peut me citer les neufs vallées du Comté ?
    Pour le moment je n’en trouve que sept !

    J'aime

  3. Si un expert comme vous le dit ! Je m’incline …. mais avez-vous pensé à la célèbre Vallée-rie et la Vallée-tudinaire ? ….

    J'aime

  4. J’ aime l’ arc, je hais les barres verticales, oui on dirait un site en construction!

    J'aime

Trackbacks

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s