Philémon de A à Z

Griotte Philémon - copie

Quoi ? Vous ne connaissez pas Frédéric Othon Théodore Aristidès, premier récipiendaire encore en vie d’un prestigieux prix littéraire, inventeur du bateau ivrogne qui carburait au rhum, et père d’un irrésistible ado, doux et rêveur, aux pieds trop grands et au pull rayé trop petit, prénommé Philémon ? C’est le moment de redécouvrir celui qu’on connaît mieux sous le nom de Fred en plongeant dans le dernier opus de sa géniale série BD qui vient de paraître : Philémon – Le train où vont les choses.

philemon+et+anatole+fredEn 1965, un p’tit gars à pull rayé (frère de l’introuvable Charlie ?), tombe des pinceaux et des neurones de Fred au fond d’un puits et passe sa vie à voyager dans un monde onirique, où les iles prennent la forme des lettres qui composent Océan Atlantique. Aux côtés de Philémon-aux-pieds-nus, on fait connaissance avec

  • son père, l’incrédule Hector qui ne peut pas croire que le monde des lettres existe ;
  • son oncle Félicien qui l’aide à voyager d’un monde à l’autre ;
  • son compagnon de route, l’âne Anatole, amateur de chardons ;
  • son ami, Monsieur Barthélémy, naufragé du A ;
  • le copain de Barthélémy, le centaure Vendredi ;
  • et les manu-manu, des mains géantes qui se déplacent comme des chevaux.

Philémon - manu manu

il

Philémon au royaume de la lokoapattes

Dans ce tome 16, annoncé comme le dernier, Philémon rencontre une drôle de machine, «  improbable cocktail de ferraille et d’animalité au regard si doux » comme la décrit joliment Marie-Ange Guillaume dans la préface de l’album.Lokoapattes

Cette lokoapattes émet des pschiiiiit de détresse au milieu d’un marais. D’ordinaire, elle marche à la vapeur d’imagination et tire le train où vont les choses. Mais là elle s’est embourbée car Joachim Bougon, chauffeur de lokoappates de père en fils, s’est assoupi un instant. Pendant que Bougon bougonne, Philémon cherche une idée pour la faire repartir.

Cette aventure de la machine à imaginer, Fred en avait dessiné le début il y a près de 25 ans, mais elle était restée dans ses cartons. Elle boucle en beauté les aventures de Philémon.

Si vous découvrez Fred et son univers, commencez par celui-ci. Mais attention ! Vous ne pourrez plus vous passer de cet humour, de cet imaginaire incroyable et de cette liberté de ton aussi poétique qu’onirique, trempée dans une eau de vie mélancolique.

Le 17 janvier dernier au festival international de la bande dessinée d’Angoulême, la fabrication d’un long métrage adapté de la série dessinée par Fred a été annoncée. Ce dernier s’est parait-il montré enthousiaste lors de la projection de la première minute du film. La fabrication sera assurée par deux réalisateurs québecois, Julien Demers-Arsenault et Sébastien Denault, et du producteur Roger Frappier de Max Films.

Philémon et Monsieur Barthélémy

Philémon et Monsieur Barthélémy bientôt sur grand écran.

il

Frédéric Othon Théodore Aristidès, dit Fred

Né à Paris le 5 mars 1931, Fred se passionne pour Oliver Twist, Shéhérazade, Oscar Wilde, Edgar Poe, Robinson Crusoë, Cadichon (l’âne des mémoires d’un âne de la Comtesse de Ségur) ou Jack l’éventreur.  Autant de références qui ponctuent son oeuvre.

Fred

Fred

Il publie dès 15 ans (dans OK), ses dessins d’humour dans de nombreuses revues françaises et étrangères (Ici Paris, Paris-Match, France Dimanche, France Soir, The New Yorker).

Il fait alors la connaissance de Cavanna, Topor, Wolinski, Reiser, Cabu, Gébé et du professeur Choron avec qui il fonde en 1960 Hara-Kiri le journal bête et méchant, dont il fera de nombreuses couvertures mais également des dessins humoristiques et des contes.

Fred en garde un esprit assez mordant, souvent noir, mais également une critique de l’esprit bourgeois étriqué, symbolisé par l’homme au cigare : attiré par l’argent, à l’opposé de l’artiste, en faveur de l’autorité et n’aimant pas la différence.

Avec son humour décapant, il aime raconter comment sa grand-mère, fuyant la guerre en Grèce avec ses enfants en 1917, s’arrêta à plusieurs reprises pour boire des coups avec ses amis et manqua son train, qui exposa sur une mine ne laissant aucun survivant.

C’est ainsi que ma grand-mère et ses dix enfants – parmi lesquels une petite fille de dix ans qui allait devenir une femme puis ma mère – ont été sauvés par le hasard et la musique, le sens de la fête et de l’amitié. Sinon je ne serais plus là. »

Quand, en 1966, Hara-Kiri cesse de publier, il rejoint Goscinny chez Pilote, où il a l’idée de donner naissance à Philémon et de l’envoyer sur les lettres de l’Océan Atlantique.

fredphilemon

il

Euréka

Il y a deux hypothèses quant à la façon dont il eut cet éclair de génie,

  • la première veut que Fred ait eu cette idée alors qu’il prenait son bain, s’interrogeant sur l’endroit où l’on va quand on est aspiré par le tourbillon de la baignoire qui se vide.
  • L’autre veut que ce soit en vacances qu’il ait eu cette idée : alors que son fils de dix ans Éric lui réclamait une histoire, il se met à l’imaginer en se servant des objets qui l’entourent, notamment une bouteille (qui sert pour le SOS), une maquette de bateau et un abat-jour (qui devient une lampe naufrageuse).

Quinze Philémon ont été publiés jusqu’en 1987, et le 16e, dernier de la série, cette année.

Après avoir cessé la bande dessinée au tout début des années 90, il fait une grave dépression qui le conduit à l’hôpital psychiatrique. Pour guérir, il doit mettre un terme à sa retraite et reprendre son activité. Inspiré par son séjour à l’asile et par les nombreux psychiatrHistoire du corback aux basketses qu’il a rencontrés, il publie en 1993 L’histoire du corback aux baskets, qui obtient l’Alph’Art du meilleur album à Angoulême en 1994.

Auteur de chansons pour Jacques Dutronc, il a adapté en BD le Journal de Jules Renard et signé plusieurs romans graphiques chez Dargaud dont L’Histoire du conteur électrique (1995). Abondamment primé, il a reçu, entre autres, le grand Prix d’Angoulême en 1983.

 

Le train où vont les chosesBon, vous l’aurez compris, la Griotte est plus que fan de Fred et Philémon.

il

Le fond de l’air est… triste

Dernière minute : nous apprenons avec un immense regret la mort de Fred, décédé le 2 avril 2013 à 82 ans des suites de complications médicales, alors que venait de sortir l’album dont nous parlions.

il

À ajouter à l’intégrale de Philémon en 3 tomes (15 épisodes), parue en 2011

  • Philémon, intégrale Tome 1, de Fred, éditions Dargaud, 304 pages, 35 €.
  • Philémon, intégrale Tome 2, de Fred, éditions Dargaud, 304 pages, 35 €.
  • Philémon, intégrale Tome 3, de Fred, éditions Dargaud, 304 pages, 35 €.

Philémon, l'intégrale

Et tout ça c’est disponible chez BD Fugue, le must en matière de BD à Nice, 31 rue d’Angleterre (en haut de l’avenue Jean-Médecin).

Des BD, des mangas, des comics, des magnifiques produits dérivés, des dédicaces régulières, un bar et une super ambiance de passionnés. Un endroit vraiment sympa dont la Griotte vous a déjà parlé (cliquez).

  • BD fugue, 31 rue d’Angleterre, Nice – 04 93 87 49 22

BD Fugue

i

il

D’autres chroniques livres et BD de la Griotte ?

Des pépites et des coups de coeur à découvrir en cliquant sur le museau du chien.

rubrique-livres

Griotte Philémon

Publicités

4 Trackbacks to “Philémon de A à Z”

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s