Les billets de l’Ortie

OrtieUne poétesse niçoise se mit en tête (et en rimes) un joli matin, d’offrir quelques-unes de ses créations aux lecteurs de la Griotte. Elle se fit appeler pour l’occasion L’ortie car, dit-elle, « c’est une plante qui abonde dans le Midi, qui peut être savoureuse, mais aussi très irritante ». Voici donc des petits moments de poésie pure et originale à savourer un à un sans tarder.

IL

Quelle détresse
D’avoir perdu un « S »!
Je ne m’appelle plus poisson
Mais poison !

Griottes poésie

Le fil des idées
Dans le chas d’une aiguille
Copule avec un dé
Et finit en guenilles !

Griottes poésie

Les banquiers
Jouent plus que jamais
À l’apprenti sorcier.
Et la Goldman Sachs,
D’Halloween, a mis les masques !

Griottes poésie

C’est moi le roi des cocus,
Faut que justice soit rendue,
Meugle un boeuf qui dérouille
Depuis qu’on lui a coupé les couilles…

Griottes poésie

Ce jour-là le mariage
Du soleil et de l’orage,
Fit un tel remue-ménage,
Que le ciel en prit ombrage
Et cassa tous les nuages !

Griottes poésie

Les mots m’emprisonnent
Et pourtant
La magie de six voyelles
Et vingt consonnes,
Booste mes ailes
Sur le vent…

Griottes poésie

Bugadières d’antan,
Vous le preniez dans vos bras
Ce Paillon un peu fou,
Qui lutinait vos genoux,
Quand vous rinciez dans son courant
Vos linges blancs.

Griottes poésie

Coulée verte,
Souris verte,
Elle est passée par ici
Au Paillon dire merci.
Elle repassera par là
Remercier tous les Niçois.

Ortie

L’ORTIE

il

NB : Cette chronique n’est pas écrite par la Griotte. Elle fait partie de celles qui, invitées par la Griotte, trouvent leur place dans la rubrique opportunément nommée Carte Blanche.

Vous pouvez proposer vous aussi vos chroniques à la Griotte en lui envoyant un mail : lagriotteanice@gmail.com. Mais attention, la sélection est féroce, subjective et injuste !

Pour lire d’autres plumes invitées, cliquez sur la vignette.

carte-blanche

4 commentaires to “Les billets de l’Ortie”

  1. Un régal… pour les niçois et pour tous, de parcourir la poésie de l’Ortie, Bravo et merci.

    J'aime

  2. Ces pointes d’ortie se savourent, se dégustent , sans modération

    J'aime

  3. Bravo à cette langue d’Ortie, qui n’est surtout pas une langue de bois !

    J'aime

  4. Délicieuse à déguster cette ortie!!! j’en mangerai volontiers!

    J'aime

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s