Quand Armstrong apprenait à chanter en français à Nice

Earl Hines, Jack Teagarden, Jacques Bureau, Lucille Armstrong, Mezz Mezzrow, Django Reinhardt, Louis Armstrong & StepDaDaDhane Grappelli, Nice 1948 - copie

Le 28 février 1948, au Festival international de jazz de Nice, Louis Nucéra et son épouse Suzanne accueillaient le gratin du jazz mondial : Louis Armstrong, Stéphane Grappelli et Django Reinhardt. En 2013, Mme Suzanne Nucéra sera la marraine du festival « Jazz sous les bigaradiers », les 17e rencontres de jazz de La Gaude (06) qui aura lieu du 9 au 19 novembre prochains.

Un festival qui s’ouvre à tous les styles, du plus contemporain au swing le plus traditionnel en passant par le jazz manouche ou même le jazz à la harpe ! La Griotte vous en reparle d’ici peu.

En attendant, vous reprendrez bien un peu de la grosse voix de Louis…. avec ce document exceptionnel : Louis Armstrong, durant le premier festival de jazz de Nice en 1948, qui apprend les paroles françaises de « That’s my desire » pour un concert qu’il doit donner à Paris quelques jours plus tard.

Cliquez sur l’image et montez le son !

il

Cliquez sur l'image pour découvrir ce document irrésistible

Cliquez sur l’image pour découvrir ce document irrésistible

3 Responses to “Quand Armstrong apprenait à chanter en français à Nice”

  1. Super!

    J'aime

  2. Tooo much and sOOoo funny OoOoh Yeeeaaah 😉

    Merci

    J'aime

Trackbacks

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s