Ma lettre au Père Noël

Lettre Père Noël Griotte

Cher Père Noël. J’aimerais bien te demander des trucs très chouettes comme la fin de la faim dans le monde, un nouveau pépé pour ma mémé (mais en format « jeune et musclé »), la reformation des 2be3, le retour de mon doudou perdu dans la jungle philippine et le premier rôle pour mon fiston dans le prochain Spielberg. Mais en ces temps de crise et comme je ne suis pas vraiment sûre que tu existes, j’aime mieux me fier à des nourritures spirituelles et terrestres que tu pourras trouver sans problèmes chez la Griotte.

PS : Même si t’as pas encore la 4G en Laponie, pense qu’il faut que tu cliques sur les mots qui sont soulignés pour faire apparaître les détails.

Pour mes neveux les plus gentils et intelligents du monde : le livre de la Griotte bien sûr : Expéditions Mammuthus.

Pour mon tonton qu’a le coeur sur la main (là où il y a son portefeuille) : des cadeaux solidaires comme ceux de l’Unicef ou le livre pour les n’enfants hospitalisés de Lenval à Nice.

Griotte AQUARELLES-138 - copiePour mon cousin qu’aime pas lire mais qui adore les images : des supers BD comme la Brigade Juive, Les voleurs de Carthage, le dernier et ultime Philémon – Le train où vont les choses et le dernier Blacksad – T5 Amarillo. Ou encore Platon La Gaffe (et ses collègues de bureau : Sartre – dir com, Nietzsche – DRH, Marx et Thomas d’Aquin – délégués syndicaux.

Pour mon voisin, vieux Niçois aussi érudit que fan de sa ville : Le guide amoureux, secret et historique du Vieux Nice.

Pour ma tatie qui se croit encore sous Napoléon : des bouquins d’Histoire passionnants comme Le XXe siècle à la Une, Les grands mensonges de l’Histoire ou la belle histoire de Catherine de Russie racontée par Makine dans Une femme aimée.

Pour ma môman qui se repaît des mots et des jeux de mots : C’est l’histoire d’un mot de Chiflet, On n’est pas venus pour poser du lino, une belle collec’ de Desproges, Espèce de savon à culotte… et autres injures d’antan, un jeu de plateau intello rigolo : Le jeu de la langue françaiseun super petit bouquin plein de mots valises : Devinaigrette, une déambulation délectable au pays de la langue en forme de mini encyclopédie jubilatoire : Français mon amour de Jean-Loup Chiflet.

Pour mon doudou fouteux (et ses 10 copains supporters) : Terrain miné « quinze matchs, quinze histoires, quinze chapitres où le ballon rond a rebondi sur le terrain miné de la politique » et The secret footballer, les coulisses du foot anglais racontées par un joueur vrai de vrai dont on ne connait pas le nom.

Pour mon cousin le rocker : le roman graphique à propos de Brian Esptein Le 5e Beatles, ou le polar-encyclopédie du rock Back up.

Pour ma copine un peu sorcière : un livre féérique,  Le vrai visage des fées.

Pour mes copains fans d’art de vivre comme d’art de rire : l’irrésistible Manifeste Chap et l’impayable dernier opus du sieur Algoud : Bonnes manières (d’hier et d’aujourd’hui) : Quand la Baronne va au supermarché.

Pour ma copine férue de bons mots : l’hommage incontournable à Audiard par un spécialiste aussi passionné qu’érudit : L’encyclopédie Audiard et Le dico flingueur des tontons et des barbouzes.

Pour mon ami le baroudeur : l’histoire d’un médecin sans frontières Alexandre Yersin, sous la plume de Patrick Deville : Peste & choléra.

Griotte AQUARELLES-134 - copiePour mon Tonton qui perd la vue mais pas la boule : des livres-audio à écouter tranquillement les mains dans les poches et les doigts de pied en éventail.

Pour mon beau-frère l’informaticien : Comment être top geek !

Pour mon père qui adore déclamer : Les 100 plus belles récitations de notre enfance, qu’il pourra en plus emporter partout, même chez Mémé (qu’a toujours pas trouvé de Pépé jeunot je le rappelle) puisqu’il est en format ultra-poche.

Pour mon tonton flic et ma cousine douanière : une histoire vraie incroyable Infiltré, au coeur de la mafia et l’histoire de Bruno Sulak le gangster atypique des 80’s qui apporta une touche de classe au cœur du mauvais goût de ces années kitsch, croqué par Jaenada.

Pour ma fillette aussi gourmande qu’esthète : une boite de Fabulous biscuit et un livre de recettes étonnant : Le poisson dans la cuisine niçoise.

Pour mes copines : des excellents polars : Fin d’Amérique de Damien Ruzé, Le cramé de Jacques-Olivier Bosco, Descente au paradis d’Eric Jamois, Le murmure de l’autre de Valentin Musso et tous les géniaux polars vénitiens de Donna Leon.

Pour votre griotte préférée : un tableau tout bleu de Sylvian ou une oeuvre incroyable de Rice.

Et pour ma copine qui vient de se faire plaquer : une boîte « sans Valentin » parmi les supers coffrets cadeaux de La maison des coffrets.

Pour mon oncle d’Amérique multimilliardaire : un yacht flambant neuf.

il

Griotte AQUARELLES-132 - copie

2 Responses to “Ma lettre au Père Noël”

  1. Si mon libraire ne se décide pas à avoir l’excellent livre mammouthesque, je vais finir par aller sur Amazon!

    J'aime

Trackbacks

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s