Saint nectar

cadre-griotte-acc80-mitreEn ces temps où deux papes accèdent à la sainteté, quel plaisir de plonger dans les Trois vies de saints d’Eduardo Mendoza ! Depuis l’extraordinaire Ville des Prodiges, la Griotte est ultra fan de l’humour narquois de Mendoza, de sa langue vive formidablement traduite de l’espagnol par François Maspero et surtout de son habileté à croquer notre société et les travers de l’âme humaine. Parce que ces saints-là ne sont pas très catholiques, loin s’en faut. Même si le premier est un évêque latino-américain qui se retrouve embarqué en 1952 dans des aventures rocambolesques à Barcelone. Le deuxième prétendant à la sainteté est fils d’une célèbre ophtalmo qui rentre précipitamment d’Afrique pour recevoir à Bruxelles un prix prestigieux au nom de sa mère qui vient de mourir. Le troisième de ces saints selon Mendoza est un criminel avéré qui s’initie à la littérature et devient auteur de best-sellers.

415mUW-uULL._

Trois vies de saints ou du bon, du très bon Mendoza dont on se délecte comme d’une religieuse fondante qu’on décalotte d’un coup de langue !!

il

Et profitez-en pour retrouver la chronique complètement saint-trée de la Griotte sur ces saints qu’on ne saurait croire : Glinglin, Nitouche, Trop’, Yorre, Tonge et Cie en cliquant ici ou sur l’auréole de l’image.

cadre-saint-trecc81

 

Publicités

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s