La bête à bon Dieu dans vos jardins

54384_4d1d7726a176492b1413986b2b3ff82aPour éviter de mettre des vilains produits anti pucerons qui puent et polluent, invitez des coccinelles dans votre jardin. Celles qui ont deux points sur le dos, Adalia bipunctata, se font un régal des pucerons qui infestent vos rosiers. Si vous parlez pas le dialecte coccinelle couramment pour lancer à ces demoiselles à pois vos invitations à la garden party, il suffit d’acheter dans votre jardinerie préférée des boites de larves. Elles arriveront chez vous toutes petites, sur un pop corn que vous fixerez à votre arbuste infesté. À partir de ce moment-là, ces voraces rejetons vont s’enfourner jusqu’à 150 pucerons chacune. Au bout de deux à trois semaines, elles deviendront de respectables coccinelles adultes et continueront à s’offrir des festins de pucerons tout en pondant jusqu’à quatre douzaines d’oeufs par jour. La Griotte vous dit tout sur cet anti-puceron 100% bio et inoffensif.

NB :

  • 7._la_coccinelleSi vous n’avez ni jardin ni balcon comme la Griotte, passez votre chemin et relisez Gotlib ou revoyez « Un amour de coccinelle » pour voir les aventures de Choupette.
  • Ne mangez pas le pop corn qui vous est fourni, les larves sont dessus !
  • Ne mettez pas vos larves sur les lauriers roses, c’est un véritable poison pour la bête à bon Dieu.
  • Mettez 3-4 larves par tige de rosiers et plantes fleuries, 1 à 2 larves pour vos chèvrefeuilles et rosiers grimpants, 3 à 5 par tige pour les arbustes à petits fruits (groseiles), 10 à 20 par arbre pour les fruitiers, une centaine pour les grands arbres (tilleuls, érables, fruitiers).
  • Ne faites pas ça au Pôle Nord ou à Lille, il faut un minimum de 12°C, et pas de vent, de froid ou de gel pour ces petites bêtes.
  • Ne les mettez pas non plus sur des plantes que vous avez déjà traitées avec un insecticide chimique.
  • Les pucerons sont les meilleurs amis de fourmis qui les protègent pour mieux déguster la substance sucrée qu’ils secrètent, le miellat. C’est pourquoi elles chassent les coccinelles. Il vaut mieux se débarrasser des fourmis avant l’arrivée de vos invitées à deux pois.
  • Ne les faites pas venir si vous n’avez pas de pucerons, elles se laisseraient mourraient de faim, mangeraient leurs copines, ou, plus vraisemblablement, s’en iraient vers des cieux plus accueillants.

 

Et puisque la Griotte a utilisé la fameuse Coccinelle de Gotlib pour cette chronique bio, profitez-en pour lire celle à propos de l’expo Gotlib qui a lieu en ce moment à Paris. Cliquez ici pour en savoir plus.

il

Publicités

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s