Nice en berne ?

Griotte AQUARELLES-44 - copie 2À Nice les fans de foot peuvent, si leur équipe gagne, parcourir la ville et la Promenade des Anglais en hurlant et en klaxonnant, torse nu, la panse bien remplie de litres de bières, et le visage couvert de peintures. Oui mais. Uniquement si ce sont des peintures bleu-blanc-rouge, si le drapeau qu’ils arborent est français et seulement s’ils supportent l’équipe de France. Ben oui. Selon un dernier arrêté municipal de Christian Estrosi les supporters des autres pays sont priés de se faire discrets dans le centre-ville de Nice «de 18 heures à 4 heures du matin, et ce jusqu’à la fin de la Coupe du monde le dimanche 13 juillet». La Griotte n’en croit pas ses oreilles. Elle suppose que cet arrêté municipal niçois, pris à quelques heures du match Algérie-Allemagne, et quelques années après celui interdisant les mariages bruyants (voir l’article de la Griotte Le mariage en bleu marine), n’est en fait qu’une perfide attaque dirigée exclusivement contre les Allemands !

Mais les raisons de ce racisme anti-Germains restent obscures pour la Griotte qui se perd en conjectures :

  • 4c3d184938b7e418cfaaf293ec666307Parce que les Allemands, qui ont une meilleure habitude de la bière et crient plus fort que les Français, risquent de rendre encore plus sourds les Niçois ?
  • Pour venger la terrible attaque d’Harald Schumacher contre Patrick Battiston à Séville en 1982 ?
  • Pour célébrer encore mieux que les Normands et la Reine d’Angleterre le centenaire de la guerre de 14 ?
  • Pour empêcher un déferlement d’Allemands ventripotents et en short sur les plages de notre belle ville de Nice, si cosmopolite par ailleurs ?
  • Pour soutenir les Bleus au-delà de l’Atlantique alors qu’ils risquent de se prendre une branlée en quart de finale vendredi prochain si Hugo Lloris le Niçois ne fait pas des merveilles ?
  • Pour rappeler que Nice n’a pas obtenu les J.O. d’hiver (et heureusement, parce que vous imaginez si les hymnes des autres étaient interdits sur le podium ?) ?
  • Pour rappeler que Nice a par contre obtenu des Jeux de la Francophonie pathétiques en septembre dernier ?
  • Parce que le prof d’Allemand d’Estrosi était vraiment un type pas sympa du tout et que du coup il a eu 5 au bac ?
  • Parce qu’il y a encore des petits nazillons qui hantent les rues de Nice et que ça pourrait leur donner des ailes ?

Aucun éditorialiste, même pas cette grosse tête de Philippe Bouvard n’a pu lever le voile de ce mystère anti-germanique primaire à l’heure où la Griotte tapote sur son ordi. Et malgré la victoire des Allemands hier soir contre l’Algérie, il semble que le décret a bien été appliqué puisqu’aucun drapeau noir rouge et or n’a défiguré la statue de la liberté qui vient de prendre place sur la Promenade des Anglais ! Ouf !….

Si vous avez d’autres idées, envoyez vos commentaires !!

Le Gorafi, que la Griotte adore, en a fait sa une également :

il

Cliquez sur l'image pour lire l'article sur le Gorafi

Cliquez sur l’image pour lire l’article sur le Gorafi

Publicités

7 Responses to “Nice en berne ?”

  1. Quel est cet étrange drapeau noir et blanc qui flotte, espiègle, au fronton du Negresco ?

    J'aime

  2. Hihi…. un Brestois m’a soufflé que c’était un drapeau breton…. mais seuls les drapeaux nationaux sont concernés par le décret d’Estrosi ! Ouf !

    J'aime

  3. Eh bien….voilà qui est dit… et bien dit!!!

    Ca…c’est fait! ;-)) Et bien fait!!!

    J'aime

  4. « Arrêté en suspension » préfectorale…pour France/Allemagne de ce soir… No coment!! ;-))

    J'aime

  5. Ah ? Alors ça n’était pas les Allemands qui étaient visés mais les Algériens ? Incroyable !

    J'aime

  6. Vendredi 4 juillet : dépêche AFP : Nice (AFP)

    La justice administrative a décidé vendredi de « suspendre l’exécution » de l’arrêté du maire (UMP) de Nice Christian Estrosi interdisant « l’utilisation ostentatoire » de drapeaux étrangers pendant la Coupe du monde de football, a-t-on appris de source judiciaire.

    « La Présidente du tribunal administratif de Nice a, à la requête de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) et de l’Association pour la démocratie à Nice et dans les Alpes-Maritimes (ADN), prononcé (…) la suspension de l’exécution de l?arrêté litigieux du maire de Nice, jusqu?à ce qu?il soit statué au fond sur la requête tendant à son annulation », selon le texte de la décision.

    Dans son jugement, la justice évoque un « caractère non proportionné » de l’arrêté. « En l?état de l’instruction, le moyen tiré du caractère non proportionné de l?interdiction édictée par l?arrêté litigieux au regard des nécessités de l?ordre public, dès lors qu?il n?est pas établi que celui-ci ne pouvait pas être assuré dans les mêmes conditions par des moyens moins contraignants, est de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de la décision attaquée », explique le tribunal dans sa décision de suspension.

    « Après l’arrêté anti-bivouac et l’arrête anti-épiceries de nuit, cela fait déjà le troisième arrêté municipal retoqué en un an à Nice. Cette décision signifie que l’on ne peut pas faire n’importe quoi avec les lois de la République », a réagi Me Joseph Ciccolini, avocat de la LDH et de l’ADN.

    J'aime

Trackbacks

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s