Picasso, la cote d’Azur

La baie de Cannes par Picasso, 1958

La baie de Cannes par Picasso, 1958

Entre Fiac et ouverture de la fondation Vuitton, le musée Picasso de Paris a réouvert ses portes dans le splendide hôtel Sallé. C’est l’occasion pour la Griotte de rappeler que Picasso était un amoureux fou de la Côte d’Azur qu’il a peinte tout au long du XXe siècle, et où il est mort. Une bonne occasion de voir par les yeux d’un exilé espagnol virtuose : Cannes, Nice, Juan-les-Pins, Antibes (où il y a un magnifique musée Picasso), Vallauris, Mougins… Expo virtuelle amoureusement concoctée par une Griotte super fan… pour le plaisir des yeux !

Picasso baigneuses regardant un avion (1920)

Picasso baigneuses regardant un avion (1920)

il

Dès 1919, la Côte d’Azur est une douce villégiature pour Picasso qui séjourne à Saint-Raphaël durant l’été avec son épouse Olga.

il

Picasso et Olga en 1919

Picasso et Olga en 1919

il

Picasso Saint-Raphaël 1919

Picasso – Saint-Raphaël (1919)

il

Picasso - Paysage de Juan-les-Pins. En 1920 Picasso découvre Juan-les-Pins quand personne n'y séjournait en été

Picasso – Paysage de Juan-les-Pins. En 1920 Picasso découvre Juan-les-Pins quand personne n’y séjournait en été

il

En 1923 c’est le décor sauvage du Cap d’Antibes et de Juan-les-Pins qui guide son pinceau. A l’époque, personne n’a l’idée de séjourner sur la Côte d’Azur en été (voir le bel article de la Griotte : les premiers estivants sur la Côte).

il

La villa Chêne-Roc à Juan-les-Pins (1931)

La villa Chêne-Roc à Juan-les-Pins (1931)

il

Alors que la peste brune se répand sur l’Europe, Picasso passe ses vacances à Cannes avec Olga et son fils Paulo en 1933.

En 1936 il trouve refuge à Juan avec sa fille Maya, née de sa liaison avec Marie-Thérèse Walter. Dora Maar le rejoint à Mougins en août de la même année puis en juillet 1938.

il

Picasso - Baigneuses sur la plage (1937)

Picasso – Baigneuses sur la plage (1937)

il

À la suite du bombardement de Guernica, le 26 avril 1937 pendant la guerre civile espagnole Picasso se lance dans la création d’une de ses œuvres les plus célèbres : Guernica.

Une anecdote veut qu’à Otto Abetz, ambassadeur du régime nazi à Paris, qui lui aurait demandé, sur le ton de la colère, lors d’une visite à son atelier devant une photo de la toile de Guernica « C’est vous qui avez fait cela ? », Picasso aurait répondu : « Non… c’est vous ».

Il tourne alors définitivement le dos à l’Espagne pour s’installer dans le sud de la France.

il

Picasso Homme au chapeau de paille et cornet de glace à Mougins en 1938

Picasso Homme au chapeau de paille et cornet de glace à Mougins en 1938

il

Picasso - Pêche de nuit à Antibes 1940 Au fond à gauche les deux tours du musée Grimaldi qui deviendra le musée Picasso

Picasso – Pêche de nuit à Antibes 1940 Au fond à gauche les deux tours du musée Grimaldi qui deviendra le musée Picasso

il

Pendant la guerre il vit à Paris. Picasso part avec Dora Maar pour le Cap d’Antibes en juillet 1945. En 1946 il rejoint Françoise à Golfe-Juan et rend visite à Matisse à Nice .

il

Picasso La joie de vivre été 46. Il s'installe à l'étage supérieur du château d'Antibes pour y travailler cinq mois et peint le bonheur de travailler dans la paix reconquise

Picasso La joie de vivre été 46. Il s’installe à l’étage supérieur du château d’Antibes pour y travailler cinq mois et peint le bonheur de travailler dans la paix reconquise

il

En août il s’installe chez Louis Fort à Golfe-Juan et débute le travail au château d’Antibes en octobre.

il

Picasso "L'aiguière" peint en 1946 à Golfe-Juan chez un ami graveur

Picasso – L’aiguière –  peint en 1946 à Golfe-Juan chez un ami graveur

il

Alors qu’il visite Vallauris à l’été 1946, il se rend chez Georges et Suzanne Ramié et modèle trois pièces de céramique.

il

Picasso à Vallauris

Picasso à Vallauris

il

À la naissance de son fils Claude en 1947, il part pour Golfe-Juan et retrouve ses pièces de Vallauris. Débute alors une période intense de production de céramique qu’on estime à près de 4 500 pièces.

il

Picasso pose avec ses poteries, en avril 1949 dans l'atelier Madoura de la cité des potiers de Vallauris. Il a produit pas moins de 2000 pièces en quelques mois

Picasso pose avec ses poteries, en avril 1949 dans l’atelier Madoura de la cité des potiers de Vallauris. Il a produit pas moins de 2000 pièces en quelques mois

il

Picasso céramique Vallauris

il

Il s’installera à Vallauris en 1948  avec Françoise Gilot.

il

Picasso en 1947 2

il

Picasso en 1947

Picasso en 1947

il

Picasso fumées de Vallauris (1951). Ces fumées s'échappent des fours de potiers

Picasso fumées de Vallauris (1951). Ces fumées s’échappent des fours de potiers

il

Picasso La chèvre (1950). Il récupère au dépotoir de Vallauris des objets de revut. Un vieux panier d'osier pour le ventre, des morceaux de bois et de la ferraille pour les pattes, des ceps de vignes pour les cornes et la barbiche

Picasso La chèvre (1950). Il récupère au dépotoir de Vallauris des objets de revut. Un vieux panier d’osier pour le ventre, des morceaux de bois et de la ferraille pour les pattes, des ceps de vignes pour les cornes et la barbiche

il

En 1952 il dessine La Guerre et la Paix pour la décoration de la chapelle de Vallauris qui deviendra Musée Picasso.

il

Chapelle de Vallauris

Chapelle de Vallauris

il

Pablo Picasso dessinant sur le sable Juan-les-pins (1953)

Pablo Picasso dessinant sur le sable Juan-les-pins (1953)

il

Il s’installe en mai 1955 avec Jacqueline, à la villa « La Californie » à Cannes.

il

Picasso dans sa villa de Cannes en 1956

Picasso dans sa villa de Cannes en 1956

il

Jacqueline dans l'atelier par Picasso (1956). On reconnait la grande fenêtre aux contours baroques ouvrant sur le jardin de la villa Californie

Jacqueline dans l’atelier par Picasso (1956). On reconnait la grande fenêtre aux contours baroques ouvrant sur le jardin de la villa Californie

il

L'atelier de La Californie à Cannes (1956). On reconnait le petit tabouret escalier, le plat africain, la toile de jacqueline en costume turc, la découpe Art Nouveau des fenêtres et les arbres du splendide jardin exotique qui entourait la villa.

L’atelier de La Californie à Cannes (1956). On reconnait le petit tabouret escalier, le plat africain, la toile de jacqueline en costume turc, la découpe Art Nouveau des fenêtres et les arbres du splendide jardin exotique qui entourait la villa et un hommage à Matisse….

 

Picasso Cannes au Crépuscule. Il quitte sa villa La Californie en 1961 quand des grues et des immeubles lui coupent la vue sur la mer

Picasso Cannes au Crépuscule. Il quitte sa villa La Californie en 1961 quand des grues et des immeubles lui coupent la vue sur la mer

il

Picasso surl e tournage du Mystère Picasso d'Hri-Georges Clouzot dans les Studios de la Victorine à Nice (1956)

Picasso sur le tournage du Mystère Picasso d’Henri-Georges Clouzot dans les Studios de la Victorine à Nice (1956)

il

Il se marie avec Jacqueline à Vallauris, le 2 mars 1961 et en juin, s’installe au mas Notre-Dame-de-Vie à Mougins (près de Cannes).

il

Picasso aux Arènes de Fréjus 1962 (Photo Lucien Clergue)

Picasso aux Arènes de Fréjus 1962 (Photo Lucien Clergue)

il

Picasso Paysage de Mougins (1963)

Picasso Paysage de Mougins (1963)

il

Nu-couché-et-chat-IV-Mougins-1964

Nu-couché-et-chat-IV-Mougins-1964

 

Nu couché de Picasso, Mougins 1968

Nu couché de Picasso, Mougins 1968

il

Picasso à Notre Dame de Vie 1967

Picasso à Notre Dame de Vie 1967

il

Picasso 1968 Le gentilhomme à la pipe. Mas de Notre-Dame de Vie à Mougins

Picasso 1968 Le gentilhomme à la pipe. Mas de Notre-Dame de Vie à Mougins

il

Picasso Nu couché (1971) peint à Mougins alors que PIcasso a 90 ans

Picasso Nu couché (1971) peint à Mougins alors que PIcasso a 90 ans

il

Picasso paysage Mougins (1972)

Picasso paysage Mougins (1972)

il

Picasso meurt le 8 avril 1973 d’une embolie pulmonaire.  Il est enterré deux jours plus tard dans le parc du Château de Vauvenargues qu’il a acheté en 1958 dans les Bouches-du-Rhône selon la décision de sa femme Jacqueline après que la mairie de Mougins a refusé l’inhumation sur sa commune, voyant en lui un « communiste milliardaire « .

il

« un amuseur public qui a compris son temps et a épuisé le mieux qu’il a pu l’imbécillité, la vanité, la cupidité de ses contemporains » Picasso au sujet de… lui-même !

il

Les musées Picasso français

 

musee_picassoLe château Grimaldi devient « musée Picasso » le 27 décembre 1966. Picasso y séjourne de la mi-septembre à la mi-novembre 1946, y réalise de nombreuses oeuvres et laisse 23 peintures et 44 dessins en dépôt à la ville d’Antibes. Différents dons et achats de 1952 à nos jours, des dépôts issus de la dation de Jacqueline Picasso en 1991, enrichiront de manière significative la collection Picasso du musée. Des oeuvres de Nicolas de Staël, de Hans Hartung, d’Anna-Eva Bergman et d’artistes importants du XXe siècle sont présentées. Une remarquable collection de sculptures de Germaine Richier et des oeuvres de Miró, Bernard Pagès, Anne et Patrick Poirier sont visibles en permanence sur la terrasse.

il

Les statues de Germaine Richier sur la terrasse du Musée Picasso à Antibes. Y aller rien que pour ça, ça vaut le coup !!

Les statues de Germaine Richier sur la terrasse du Musée Picasso à Antibes. Y aller rien que pour ça, ça vaut le coup !!

il

vallauris-2

il

musee-picasso-paris

il

Lire aussi sur le même sujet :

Publicités

5 Responses to “Picasso, la cote d’Azur”

  1. Ton rappel et la qualité de ton article sont très pertinents

    J'aime

Trackbacks

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s