Tyrosémiophiles, à vos boîtes !!

picture11-1050x458

Êtes-vous tyrosémiophile ? Pas de panique, collectionner les étiquettes de boîtes de fromage ça se soigne avec… une boîte de Vache qui rit ! Le bovidé rieur le plus célèbre de la planète lance en effet sa première boite collector. Et c’est l’artiste allemand Hans-Peter Feldmann qui s’y colle…. ou plutôt qui lui colle un nez rouge ! * Bon, pas de quoi casser 5 pattes à une vache-MDR mais c’est au même prix que d’habitude dans tous les rayons et c’est l’occasion de redécouvrir ce fromage industriel créé en 1921 dans sa boite ronde avec vache hilare incluse, connue par 87% des Français et dont 125 portions sont consommées à chaque seconde dans le monde.

* Rien à voir (malheureusement) avec un quelconque hommage de Hans-Peter Feldmann aux Clowns sans Frontières, qui, eux, collent leurs nez rouges sur leur propre nez et font rire bénévolement les petits enfants dans les camps de réfugiés, les rues ou les orphelinats dans le monde entier. Dommage d’ailleurs !

Capture d’écran 2014-12-01 à 17.40.02

Photo prise au Soudan par le génial photographe Olivier Ouadah pour Clowns Sans Frontières

Alors la Griotte en profite pour lancer un appel à la Vache-qui-rit-avec-un-nez-rouge-sur-le-pif…. c’est peut-être le moment de les aider, ces clowns, non ? Surtout qu’ils fêtent leurs 20 ans et ont beaucoup besoin de soutiens !!!

Capture d’écran 2014-12-01 à 17.11.04

Les « oeuvres » de Hans-Peter Feldmann

il

Et qu’est-ce qu’il dit wiki de la qui-rit ?

Il dit ça :

vache1

il

Lors de la Première Guerre Mondiale Léon Bel affineur du fromage Comté st âgé de 36 ans lorsqu’il est affecté au « Train », plus précisément au régiment de « Ravitaillement en Viande Fraîche » (RVF). L’État Major décide de doter chaque unité d’un emblème spécifique qui sera apposé sur tous les véhicules, en particulier sur les camions. Pour obtenir le meilleur résultat possible, un concours est lancé. Concours auquel participe Benjamin Rabier. Le dessin qui orne les camions de « Ravitaillement en Viande Fraîche » est celui d’une vache hilare. Le dessin fut surnommé la « Wachkyrie », allusion aux Walkyries, rendues célèbres par Richard Wagner, emblèmes des transports de troupes 21572-la-vache-qui-rit-food-1974-cheese-maker-hprints-comallemandes. En 1921, Léon Bel à la recherche d’un nom pour son fromage fondu, se souvient de ce nom d’emblème et dépose la marque La vache qui rit.

En 1921, Léon Bel réutilise l’image de la vache riante de Rabier qu’il avait remarquée sur les camions de ravitaillement, pour en faire l’emblème de son produit. Il dessine alors une vache en pied en s’inspirant du dessin de Rabier. Mais la piètre qualité de l’illustration l’oblige à faire appel à Rabier qui reprend son dessin original et l’affuble de boucles d’oreilles, a priori sur les conseils de sa femme, afin de « féminiser » l’animal. Léon Bel en achète les droits pour 1000 francs. L’imprimeur Vercasson est chargé de faire des retouches et donne à la vache sa couleur rouge. Il fait déposer le dessin à son nom, sous le titre de Vache rouge. Par la suite, Léon Bel et sa société devront négocier les droits exclusifs du logo en rachetant les droits de la Vache rouge aux successeurs de l’imprimeur en 1952, ainsi que les droits de l’illustration du Camembert St-Hubert dessiné par Rabier en 1921 qui reprenait presque à l’identique le motif de la Vache qui rit.

il

251_001

A l’origine, des boites en fonte

À l’origine, les portions triangulaires sont vendues dans des boîtes en fonte, lesquelles sont pourtant rapidement remplacées par un réceptacle en carton. L’emballage de la vache qui rit (avec la petite tirette rouge) a été inventé par Yves Pin. À l’origine, son idée était de faciliter l’ouverture des enveloppes postales de sorte que lorsqu’il avait écrit ses lettres, il les faisait piquer à la machine à coudre par sa femme. Les destinataires, pour ouvrir ce courrier avaient juste à tirer sur la cordelette pour ouvrir l’enveloppe. Il a présenté son projet au concours Lépine où une personne (inconnue) a acheté le brevet approximativement 50 000 anciens francs (environ 76 €).

Léon Bel est l’un des premiers à utiliser ce qu’on n’appelle pas encore le « marketing », notamment en apposant l’image de sa marque sur des objets pour les enfants, notamment à l’école (buvards, protège-cahiers ou portemines) et pour les adultes (la mascotte fait partie de la caravane publicitaire du Tour de France entre 1933 et 2009). Dans les années 1950  elle apparaît dans des films publicitaires au cinéma, et en 1968 à la télévision ; en 2010 on la dote même d’un corps, ce qui permet de multiplier les possibilités publicitaires.

Publicités

One Comment to “Tyrosémiophiles, à vos boîtes !!”

  1. J’espère en trouver mais dans ma campagne. …

    J'aime

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s