Les malheurs de Sophie ?

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.21.15

La jolie Sophie a 40 ans et veut changer de vie. Elle l’a annoncé dans Sophie à Cannes, coincée au festival après sa rupture sentimentale. Elle l’a rappelé de nouveau, germano-pratine dans Sophie au Flore. Et maintenant, en cette période de Noël l’insaisissable Sophie a les boules ! Une louche de Rastignac, une pincée d’Emma Bovary et un soupçon de Bridget Jones française, Sophie est surtout très (malheurs de) Sophie. L’héroïne débridée à la réplique facile de Sylvie Bourgeois s’offre une troisième aventure trépidante. Et elle est toujours hantée par son unique ambition : celle d’être « humainement fréquentable », même pour Noël !

Sophie a les boules parce qu’elle doit préparer Noël, que son psy pète les plombs, que son plus gros client la plante, que son Benjamin veut adopter un enfant et que sa nouvelle amie Alix la martyrise. Et pour ne rien arranger elle se retrouve à Megève pendant les fêtes de fin d’année.

il

– Il me faut quelqu’un qui ne rentre pas dans mon jeu et sache me résister. Quand je me sens fragile, comme en ce moment, je veux séduire la terre entière en faisant mes petits yeux charmants, et j’oublie de faire travailler mon cerveau, c’est idiot, non ? 

– Pour vous, je n’en vois qu’un, le docteur Picard, c’est une sommité dans son métier. »

il

Capture d’écran 2014-12-03 à 17.27.30

Sylvie Bourgeois auteur de la saga Sophie

Sylvie Bourgeois est romancière, novelliste et scénariste. Vous l’avez peut-être découverte dans son roman précédent : J’aime ton mari, dont la Griotte vous a fait gagner des exemplaires et des t-shirts il y a quelques mois.

Sous le nom de Cécile Harel elle a signé le bouleversant En attendant que les beaux jours reviennent (2012), et a été la co-scénariste des Randonneurs à Saint-Tropez, le film de Philippe Harel sorti en 2008 avec Benoit Poelevoorde et Vincent Elbaz.

Avec Sophie a les boules, elle signe son huitième roman.

C’est drôle, pétillant comme une étoile en haut du sapin, ça se lit comme on déguste une buche glacée, en quelques bouchées dont on se délecte, et ça se met sous le sapin pour toutes les quadras en devenir ou les quadras éternelles.

il

Advertisements

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s