La Bohème, la Bohème…

slide_amm2

Picasso, Apollinaire, Braque, Max Jacob… Ils se croisent tous dans la série « Les aventuriers de l’art moderne » adaptée des excellentissimes Bohèmes, Libertad et Minuit de Dan Franck qui met en scène le bouillonnement de la bohème parisienne du début du XXe siècle. C’est diffusé ce soir sur Arte et Télérama vous propose de voir deux épisodes en intégralité et en exclusivité.

Capture d’écran 2015-12-14 à 18.18.18

Les Aventuriers de l’Art Moderne – Une série d’Amélie Harrault, Pauline Gaillard et Valérie Loiseleux

Pour voir les deux premiers épisodes  sur le site de Télérama : cliquez ici !

048760-001-A_abenteurerkunst-boheme_01-1448412446334

il

En utilisant les codes de la fiction et à travers des illustrations, de l’animation et des documents d’époque, la série en 6 épisodes retrace les scandales et les célébrations, les tragédies et les triomphes qui ont constitué cette incroyable période de l’Art Moderne des sous-sols du Bateau-Lavoir aux derniers fracas de la Seconde Guerre mondiale.

Les héros sont artistes, écrivains, muses, mécènes, marchands d’art, ils s’appellent Pablo Picasso, Max Jacob, Guillaume Apollinaire, Gertrude Stein, Kiki de Montparnasse, Man Ray, André Gide, Malraux, Robert Capa… des artistes et intellectuels venus du monde entier à Paris alors capitale du monde. Ils étaient des Aventuriers avant de devenir des héros.

Advertisements

4 commentaires to “La Bohème, la Bohème…”

  1. j’ai regardé les deux premiers épisodes : passionnant. Mais Picasso pas très sympa pour les autres (notamment Matisse). Mais bon, je les aime tous, ces vieux !

    J'aime

  2. En effet ! Picasso n’était pas un mec bien, j’ai pu le remarquer à plusieurs reprises, contrairement à Jean Cocteau qui, lui, était fidèle en amitié et généreux….
    J’aime beaucoup cette série…. et les livres de Dan Franck sont passionnants même s’ils sont frustrants parce qu’on n’a pas les tableaux sous les yeux….

    J'aime

  3. je suis en pleine lecture d’un écrivain oublié, André de Richaud, qui, à l’instar de Jean Giono, raconte une Provence aussi rude que celle de mon petit pays ( le Béarn, au pied des Pyrénées). Je ne connais pas Dan Franck (je suis à peine plus jeune que lui), mais je me procurerai un de ses bouquins (pour ma part je vous conseille vivement « le mal de la terre », d’A de R. . Il y a encore tant à dire sur ces époques géniales et tourmentées que furent les années d’avant guerre, de guerre et d’après guerre…c’était naguère. Demain est à nos portes, et nous sommes bien vivants ! alors, la marée (estrosiquement démocratique) monte-t-elle, en Méditerranée ?
    So long !

    J'aime

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s