La bibli à Bowie

bowie_livres_cover_8803.jpeg_north_520x690_white

À l’occasion du passage de l’exposition du Victoria and Albert Museum à Toronto en 2013, David Bowie a partagé une liste de ses 100 livres préférés. Friand de littérature contemporaine et anglo-saxonne, d’essais aussi bien que de livres culte et autres revues indé, voici de quoi rendre hommage au génialissime Bowie durant les prochaines décennies…

  • The Age of American Unreason de Susan Jacoby (2008)
  • La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao de Junot Diaz (2007)
  • La trilogie Les Rives d’Utopie de Tom Stoppard (2007)
  • Teenage: The Creation of Youth 1875-1945 de Jon Savage (2007)
  • Du bout des doigts de Sarah Waters (2002)
  • Les Crimes de Monsieur Kissinger de Christopher Hitchens (2001)
  • Le Cabinet des Merveilles de Monsieur Wilson de Lawrence Weschler (1997)
  • La révolution russe 1890-1924 de Orlando Figes (1997)
  • The Insult de Rupert Thomson (1996)
  • Des garçons épatants de Michael Chabon (1995)
  • L’artiste qui peignait les oiseaux de Howard Norman (1994)
  • Kafka faisait fureur de Anatole Broyard (1993)
  • Beyond the Brillo Box: The Visual Arts in Post-Historical Perspective de Arthur C Danto (1992)
  • Sexual Personae: art et décadence de Nefertiti à Emily Dickinson de Camille Paglia (1990)
  • David Bomberg de Richard Cork (1988)
  • Sweet soul music : Rhythm & Blues et rêve sudiste de liberté de Peter Guralnick (1986)
  • Le Chant des pistes de Bruce Chatwin (1986)
  • Hawksmoor de Peter Ackroyd (1985)
  • Nowhere to Run : Étoiles de la soul et du rhythm and blues de Gerri Hirshey (1984)
  • Des nuits au cirque de Angela Carter (1984)
  • Money, money de Martin Amis (1984)
  • Bruit de fond de Don DeLillo (1984)
  • Le Perroquet de Flaubert de Julian Barnes (1984)
  • La Rockambolesque histoire de Little Richard de Charles White (1984)
  • Une histoire populaire des États-Unis de Howard Zinn (1980)
  • La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole (1980)
  • Interviews avec Francis Bacon de David Sylvester (1980)
  • Les puissances des ténèbres de Anthony Burgess (1980)
  • Raw, a « graphix magazine » (1980-91)
  • Viz magazine (1979 –)
  • Les évangiles secrets de Elaine Pagels (1979)
  • Metropolitan Life de Fran Lebowitz (1978)
  • Sous les draps et autres nouvelles de Ian McEwan (1978)
  • Writers at Work: The Paris Review Interviews, ed Malcolm Cowley (1977)
  • La naissance de la conscience dans l’effondrement de l’esprit bicaméral de Julian Jaynes (1976)
  • Tales of Beatnik Glory de Ed Sanders (1975)
  • Mystery Train de Greil Marcus (1975)
  • Selected Poems de Frank O’Hara (1974)
  • Before the Deluge: A Portrait of Berlin in the 1920s de Otto Friedrich (1972)
  • Dans le château de Barbe-Bleue: notes pour une redéfinition de la culture de George Steiner (1971)
  • Octobriana and the Russian Underground de Peter Sadecky (1971)
  • Histoire du rock’n’roll de Charlie Gillett (1970)
  • Christa T. de Christa Wolf (1968)
  • Awopbopaloobop Alopbamboom: l’âge d’or du rock de Nik Cohn (1968)
  • Le Maître et Marguerite de Mikhail Bulgakov (1967)
  • Le Vertige de Eugenia Ginzburg (1967)
  • Dernière Sortie pour Brooklyn de Hubert Selby Jr (1966)
  • De sang froid de Truman Capote (1965)
  • Cité de la nuit de John Rechy (1965)
  • Herzog de Saul Bellow (1964)
  • Puckoon de Spike Milligan (1963)
  • The American Way of Death de Jessica Mitford (1963)
  • Le marin rejeté par la mer de Yukio Mishima (1963)
  • La prochaine fois, le feu de James Baldwin (1963)
  • Orange Mécanique de Anthony Burgess (1962)
  • Dans le ventre de la baleine et autres essais (1931-1943) de George Orwell (1962)
  • Les belles années de mademoiselle Brodie de Muriel Spark (1961)
  • Private Eye, magazine (1961 –)
  • Vivre sans tête: une contribution au Zen en Occident de Douglas Harding (1961)
  • Silence: conférences et écrits de John Cage (1961)
  • Un monde insolite: Anthologie du monde paranormal de Frank Edwards (1961)
  • Le Moi Divisé de RD Laing (1960)
  • All the Emperor’s Horses de David Kidd (1960)
  • Billy le menteur de Keith Waterhouse (1959)
  • Le Léopard de Giuseppe di Lampedusa (1958)
  • Sur la route de Jack Kerouac (1957)
  • La persuasion clandestine de Vance Packard (1957)
  • Room at the Top de John Braine (1957)
  • Une tombe pour un dauphin de Alberto Denti di Pirajno (1956)
  • L’Homme en dehors de Colin Wilson (1956)
  • Lolita de Vladimir Nabokov (1955)
  • 1984 de George Orwell (1949)
  • The Street de Ann Petry (1946)
  • Ténèbres à midi (ou Le Zéro et l’Infini) de Arthur Koestler (1945)
  • Black Boy de Richard Wright (1945)

Bon ben La Griotte l’avoue, elle n’en n’a lu que quelques-uns :

  • Lolita de Vladimir Nabokov (1955)
  • 1984 de George Orwell (1949)
  • Money, money de Martin Amis (1984)
  • Bruit de fond de Don DeLillo (1984)
  • Le Perroquet de Flaubert de Julian Barnes (1984)
  • Le Maître et Marguerite de Mikhail Bulgakov (1967)
  • Sur la route de Jack Kerouac (1957)

A vu au ciné mais pas lu :

  • Orange Mécanique de Anthony Burgess (1962)
  • Le Léopard de Giuseppe di Lampedusa (1958)

Et évitera sans nul doute :

  • La naissance de la conscience dans l’effondrement de l’esprit bicaméral de Julian Jaynes (1976)

il

Et vous ?

Advertisements

One Comment to “La bibli à Bowie”

  1. …et aucun de William Boyd, de Cormac Mac Carthy, de Paul Auster, de Le Clézio, de Nucera (etc)?

    J'aime

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s