Charlotte Valandrey séro-inoffensive !

14606466_1314830398557404_8744944746725847859_n

Séropositive depuis qu’elle a 17 ans, Charlotte Valandrey a récemment confié au journal France Dimanche: « Je pardonne à la personne qui m’a contaminée. » L’actrice et romancière refuse de donner le nom de ce rockeur, un musicien célèbre à présent décédé. Aujourd’hui, à 49 ans, et encore plus jolie qu’avant avec ses nouveaux cheveux courts, elle annonce que son virus est désormais indétectable dans son organisme et qu’il ne fait plus partie de sa vie. En tournée pour sa pièce de théâtre Mon pote est une femme comme les autres, elle est égale­ment en promo­tion pour son cinquième livre, Bombay mon amour, dont l’his­toire passion­nelle se déroule en Inde.

Elle y raconte le parcours d’une jeune femme infec­tée par le virus du “viva”, accom­pa­gnant en Inde une amie fraî­che­ment sépa­rée du président de la Répu­blique…

J’écris sur le sexe, les ruptures, le rire, la vie, sur l’orgasme avec un inconnu dans la chaleur humide de Bombay sur le toit de ce palace en haut des bidonvilles. »

Une auto­bio­gra­phie à peine masquée si on se souvient de son voyage avec Valé­rie Trierweiller en 2014. Sur son compte Facebook elle dit adieu à sa maladie ce qui ne l’empêche pas de réaffirmer l’importance du traitement dès qu’elle en a l’occasion :

Aujourd’­hui, si l’on est bien traité, si on prend ses médi­ca­ments sérieu­se­ment et si la charge de ce virus est indé­tec­table, comme c’est le cas pour moi, on n’est plus un danger pour ses parte­naires sexuels. Je suis deve­nue ‘séro-inof­fen­si­ve’! ».

il

Nul doute qu’on la retrouvera avec plaisir au salon du livre de Nice où elle vient régulièrement.

Voici ce qu’elle a publié sur son compte Facebook.

Ciao SIDA !

Pour la dernière fois j’ai parlé du SIDA, sur le plateau du Grand Journal cette semaine.
Il n’est de compagnies qui ne se quittent.
Je vis avec toi depuis 30 ans. Pour le temps qu’il me reste, je te quitte aujourd’hui, je te largue. Je vogue. Plus jamais je ne dirai ton nom.
Tu n’existes plus en moi, tu es indétectable.
Quand cet homme en blanc se tenant à distance derrière son bureau de verre m’avait confirmé ce qui était écrit dans ce courrier froissé, je me l’étais promis, un jour je te quitterais.
J’ai gagné mon pari et j’ai perdu beaucoup aussi. J’ai la vie sauve et le cœur meurtri.
Il est temps de gagner maintenant, de semer des baisers, de cueillir cet amour qui me fuit depuis toi.
Si tu existes encore dans ma vie, c’est dans le souvenir des autres, les vestiges de leur peur.
Alors je le clame, je le crie, le pleure, le ris, je ne suis plus séropositive, je suis SERO-INOFFENSIVE. Je ne transmets plus que de la joie.
Je n’écris plus sur toi, un seul mot dans mon dernier livre. J’y ai même changé ton nom en VIVA. Je n’écris que sur l’amour, mon nouveau combat, sur l’espoir aussi, toujours, qui s’est teinté d’une autre couleur.
J’écris sur le sexe, les ruptures, le rire, la vie, sur l’orgasme avec un inconnu dans la chaleur humide de Bombay sur le toit de ce palace en haut des bidonvilles… La nuit, tout ressemblait à tapis de strass… Il ne savait rien de moi. Je n’ai rien eu à dire, juste à crier mon plaisir, libre d’aimer enfin.
Je n’avais jamais fait l’amour comme ça, sans toi SIDA dans un coin de ma tête, sans ton ombre dépliée sur mon corps.
Je te le dis encore, une dernière fois, avec la force de tous mes frères tombés, la rage de ce que j’ai raté et la foi en ce que j’ai vécu,
ciao SIDA,

VIVA la vie !

Charlotte

il

  • Bombay mon amour de Charlotte Valandrey, édition du Cherche Midi, octobre 2016, 384 pages, 18,80€

41fcqbogsrl-_sx316_bo1204203200_

Publicités

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s