La belle est la bête !

9782221190753

Vous connaissiez Lara Croft, la mariée de Kill Bill, Nikita ? Mettez-les au placard avec vos vieilles poupées gonflables… Voici venue la nouvelle star du polar : Lise, l’héroïne de Brutale, le nouveau livre de Jacques-Olivier Bosco (prononcez JOB). ! Elle est belle, elle est jeune, hyper-violente et hyper bandante, indisciplinée et passionnée, torturée et tortureuse, et quand elle a une angoisse elle se défoule sur des sacs de sable ou… des voyous qu’elle réduit en charpie. Elle est flic de jour, justicière sans foi ni loi de nuit, et à fleur de peau 24h/24.

L’histoire : De jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d’horreur. les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les même qui, un soir, mitraillent à l’arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris. Que veulent-ils ? Qui est cet « Ultime » qui les terrorise et à qui ils obéissent ? Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage….

Elle poursuit à moto des grosses berlines allemandes sur l’autoroute, tabasse des violeurs, retrouve la piste des cinglés kidnappeurs de jeunes vierges…et sitôt la dernière page tournée, elle nous manque déjà !!

« – Quoi ! Mako ? C’est un putain de macho, une brute, un taiseux !
– C’est ce que je te disais, il a du style. »

il

Attention addiction brutale !

C’est le 5e bouquin de JOB le Niçois que la Griotte a la chance de fréquenter (trop peu !). La Griotte les a tous lus et l’avoue sans fard, Brutale est sans aucun doute son meilleur. On y retrouve son style totalement cinématographique à la Tarantino, nerveux, rapide, violent, avec une bande-son omniprésente et des personnages auxquels on s’attache immédiatement ! Et si Quentin n’est pas dispo on pense aussi inévitablement à David Fincher, Olivier Marchal ou Fred Cavayé qui vont se précipiter pour l’adapter au cinéma.

Avec Brutale Bosco entre de plain pied (en doc Martens) dans la cour des grands, au panthéon polaristique de La Griotte, entre Caryl Férey et Jean-Christophe Grangé, avec ce bouquin sanglant, violent, stylé et totalement addictif.

Un seul regret et il est de taille : il va falloir attendre des mois et des mois pour retrouver les aventures de Lise… !!

Allez JOB au boulot (mais si, j’ose ! la Griotte ose tous les jeux de mots débiles, c’est pas nouveau…) !!!

« – Les armes, chez toi, dis-moi juste si c’était pour des terroristes ou pas.
– Des djihadistes ?
– Oui.
– Je traîne pas avec ces connards, et personne dans la cité le fait. Vous croyez qu’il en font baver qu’aux petits Blancs catholiques ? Je suis musulman, et pour eux, je suis pire que vous, je suis un mécréant, parce que je ne pratique pas ma religion comme ils voudraient. Et en plus, c’est des tarés, des psychopathes, des petits merdeux qui se servent de l’organisation pour se faire une vie, un nom, avoir une femme, du pouvoir, des choses qu’ils auraient jamais eues s’ils avaient dû se bouger le cul comme tout le monde dans la vraie vie. C’est pour ça qu’ils sont mauvais, ils l’ont toujours été, en fait. »

il

Brutale de Jacques-Olivier Bosco, éditions Robert Laffont (19 janvier 2017), 416 pages, 20€.

9782221190753

Jacques-Olivier Bosco, dit JOB, est né en 1967 à Fontenay-aux-roses, il vit aujourd’hui à Nice avec sa petite famille et son chat ! Avant Brutale, il est l’auteur de cinq livres, plusieurs fois primés.

Et la mort se lèvera, Éditions Jigal (2010).

Le Cramé, Éditions Jigal (2011).

Aimer et laisser mourir, Éditions Jigal (2012).

Loupo, Éditions Jigal (2013).

il

7bd31bc2a631343831313039303439323738343638

JOB le Niçois bourlingeur qui écrit des polars parisiens…

« Jacques-Olivier BOSCO, JOB pour les intimes, est un enfant de la Méditerranée. Le grand-père, un peu communiste, un peu journaliste, a quitté Palerme dans les années trente : on dit qu’apprenti barbier, il aurait coupé, en le rasant, un mafioso local, d’où la fuite vers l’Algérie… Ça commence fort dans la famille ! Les parents sont nés à Alger et le reste de sa famille est niçois, bien qu’à moitié italien et un peu espagnol ! Allez comprendre ! De la banlieue sud à l’Océan Indien, JOB a bourlingué un peu partout… Tour à tour plongeur, barman, scénariste, régisseur, JOB se retrouve un jour sur une plage paumée où il tient un snack et rencontre son idole, José Giovanni qui, après avoir lu ses premiers écrits, l’encourage et le conseille. Plus tard, il sera cuistot, restaurateur ou technicien dans l’aéronautique… Avec depuis toujours cette furieuse envie de coucher sur le papier des histoires destinées à vous rendre insomniaque ! En trois romans, il a su imposer son style vif, tranché, violent qui laisse tout le monde sur le carreau ! De là-haut, Giovanni veille sans doute au grain… » écrivaient avec beaucoup de verve les éditions Jigal à propos de l’auteur.

Publicités

One Trackback to “La belle est la bête !”

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s