La Griotte, kékséksa ?

Ex-parisienne, désormais installée à Nice,  journaliste, rédactrice, communicante éditoriale, jongleuse de mots et blonde depuis sa plus tendre enfance (mais si, elle a été tendre la Griotte !), auteur de quelques livres et de biographies privées, la Griotte  vous livre dans ce city mag qu’elle veut libre et impertinent, ses trouvailles, découvertes, petites histoires et grandes humeurs au fil des jours.

Vous pouvez lui écrire par mail :  lagriotteanice@gmail.com pour lui livrer vos bons plans et vos éloges appuyés, voire vos critiques acerbes. Elle adore ça (enfin, surtout les compliments) et se fera un plaisir de vous répondre.

Vous pouvez aussi signer son livre d’or, elle adore tout ce qui brille !

Oui mais pourquoi la Griotte ?

Vous aviez sans doute deviné, avec une acuité naturelle confondante, que La Griotte était un pseudo, mais pourquoi la Griotte, vous demandez-vous dans votre for intérieur …

Parce que …

  •  En Afrique, et notamment en Afrique occidentale, le griot / la griotte est un communicateur traditionnel. Il raconte des mythes, des histoires du temps passer et/ou chante. Le griot est ainsi considéré comme étant notamment le dépositaire de la tradition orale.  Les familles griotiques sont spécialisées soit en histoire du pays et en généalogie, soit en art oratoire, soit en pratique musicale. On ne devient pas griot, on naît griot par des liens particuliers. Tout enfant est initié dès son plus jeune âge aux techniques et aux savoirs de sa caste. Ce sont les anciens qui forment les jeunes et c’est wiki qui l’a dit. La Griotte, petite-fille de journalistes et fille de réalisateurs multimédia a pu le vérifier en personne et s’est fait surnommer ainsi par ses amis alors qu’elle revenait d’un court séjour au Sénégal.
  • C’est aussi, vous le savez évidemment, une cerise de couleur rouge vif à noir et brillante, très juteuse, de saveur acidulée qui convient très bien dans la préparation de liqueurs, de confitures et de conserves à l’eau de vie.

La griotte cause, fait grimacer et se baigne dans l’eau de vie donc … c’est tout moi !


Publicités