Posts tagged ‘Festival du livre de Nice’

07/06/2013

12 bonnes raisons de ne pas aller au festival du livre de Nice ?

festival-du-livre-saleya

C’est sous la bannière de « Nice, capitale 2013 de la Francophonie » que se place le festival du livre cette année. Sous la houlette d’Amin Maalouf le Président d’honneur et Franz-Olivier Giesbert, le directeur artistique, une multitude de grandes plumes vont prendre place derrière des tables remplies de livres… La Griotte se réjouit de ce rendez-vous et balaie en 12 arguments les bonnes raisons de ne pas y aller.

read more »

Publicités
Étiquettes :
01/06/2013

Lectures en villes : un festival de textes et de voix

weberPour la soirée d’ouverture du Festival du Livre de Nice 2013, jeudi prochain, il faudra grimper dans le jardin des Arènes de Cimiez. À 19h15, le quartet de jazz JBAM lancera les festivités, avant que Jacques Weber, qui fut le très remarqué directeur du Théâtre de Nice entre 1986 et 2001, ne lise des extraits de textes d’Emile Cioran. Une bonne manière de réviser la philo à quelques jours de l’épreuve du bac. Suivront, les jours suivants, Astrid Veillon, Clémentine Célarié et Irène Jacob. La Griotte vous dit tout sur ces lectures exceptionnelles.

read more »

17/04/2013

« Ma patrie c’est la langue française »

Griotte Festival du livre 2013C’est ce qu’aimait dire Albert Camus dont on fête le centenaire de la naissance cette année. Ce sera sans doute le mot d’ordre du Festival du livre de Nice qui ouvrira ses portes les 7, 8 et 9 juin prochains. Il faut dire que Nice, dernière ville à avoir rejoint la France il y a 150 ans, est belle est bien capitale de la Francophonie cette année. Elle accueillera les Jeux de la Francophonie en septembre (voir l’article de la Griotte à ce propos) et a donc tout naturellement placé son prestigieux festival du livre sous ce thème plus que fédérateur, et sous la houlette du tendre Libanais Amin Maalouf, qui en sera le président d’honneur. La Griotte jubile d’avance !

read more »

27/06/2012

Descente à la cave se rebiffe

À la lecture de ce titre navrant dont la Griotte a le secret, les affranchis du polar penseront illico au Cave se rebiffe de Simonin, adapté au cinoche avec Gabin, Blier et Biraud. Désormais, Descente au Paradis leur traversera peut-être l’esprit. Car c’est bien d’un cave qu’il s’agit dans le livre du Niçois Eric Jamois, un cave bringuebalé dans une sordide histoire réunissant à Hambourg des braqueurs Disney, des politiciens forcément corrompus, des Verts véreux, des mafieux bulgares et, œuf corse, des bombes atomiques à la poitrine aussi généreuse que leur cœur est radin… Aucun des ingrédients d’un polar digne de ce nom ne manque à l’appel.

read more »

10/06/2012

Des jeunes talents multipliés par Mille

Quand Raoul Mille revisite Descartes, il pond le très joli  « J’écris donc je deviens »  dans son « Roman de Marie Bashkirtseff », portrait d’une artiste russe exilée à Nice qui marqua son temps par sa fougue et son mépris des conventions. Gageons que si la Slave volcanique ne s’était éteinte en 1884, elle illuminerait aujourd’hui un Festival du Livre de Nice où la Russie est à l’honneur (car la belle était diariste – tiens, on dirait un titre de polar !).

read more »

09/06/2012

La vie rêvée (de la baie) des Anges

La Griotte ex-parisienne n’en revient toujours pas, jour après jour, de découvrir la vie par le petit bout de la lorgnette de la Riviera. Imaginez : un réveil au son des cris des gabians, et du glouglou de la fontaine de la petite place juste devant, et … un grand et beau soleil. Ensuite, un petit détour par son blog pour voir si l’Américain a fait sa petite visite quotidienne, si l’italienne a bien fait siroter à tutti le city-mag, et si vous avez aimé les articles de la veille. Ensuite, direction : la plage ! La Griotte a chaussé ses plafeformes vertes pour une petite balade à pied dans les rues plus jolies les unes que les autres, a fait un détour par le marché où elle a découvert (et craqué pour) les sculptures de Daniel Lavabre réalisées avec des outils anciens, un petit crochet au marché aux fleurs du Cours Saleya, juste le temps d’acheter une part de pissaladière niçoise et une autre de pizza italienne et … à nous les galets ! Petite pause pour lire Nice Matin et le programme du jour du Festival du Livre de Nice,

read more »

08/06/2012

Nietzschéen, et deux, et trois, zéro !

Michel Onfray

Hier soir, la bonne nouvelle était qu’il n’y avait pas de match de foot à la télé. Avec l’Euro qui commence demain, vous imaginez bien que la Griotte (qui est parée d’un compagnon incurablement footeux, comme vous le savez) a saisi l’aubaine pour zapouiller en paix sur son écran plat. Bien lui en a pris ! Point d’encéphalogramme plat dans le programme, elle est tombée sur un attachant portrait de Michel Onfray dans Envoyé Spécial. Voilà qui tombait fort à propos pour la Griotte niçoise car le philosophe est l’invité du Festival du Livre à Nice cet après-midi à 15 h.

read more »

08/06/2012

Sous les galets, la page !

C’est parti pour le Festival du Livre de Nice ! 250 auteurs seront présents du 8 au 10 juin dans les jardins Albert-Aer et en divers lieux de la ville à l’occasion de ce 17e festival placé sous le signe de l’amitié franco-russe. Douglas Kennedy, Marek Halter, Jean d’Ormesson, Pavel Krousanov et 246 autres seront de la partie.

Le prix Ville de Nice – Nice Matin, alias Prix Baie des Anges, présidé par Franz-Olivier Giesbert, (lauréat du prix en 1998) sera décerné aujourd’hui même

read more »

27/05/2012

Les Russes à Nice : crème et bâtiments

Les clochers vernissés en forme de bulbe de l’église russe de Nice, boulevard Tzarevitch.

Natacha expose ses magnifiques 105 E aux giclées de Champagne sur un yacht rutilant au large de la Baie des Anges ; l’oligarque Vladimir vient d’acheter sa 17e villa au Cap d’Antibes ; Igor et Grishka ne jurent plus que par le grand professeur ès-esthétique de Menton ; Sergueï et Dimitri ont invité Irina et Natalia pour faire plaisir à leur client Boris, tsar du gaz ukrainien et l’aider à signer le plus gros contrat de l’année ; la Princesse Alexandra va organiser un fête grandiose avec 900 invités dans son palais mauresque, pour les 3 ans de sa fille, Anna-Karina. Ça se passe comme ça en 2012 à Nice. Et ça se passait déjà comme ça il y a 150 ans !

À quelques jours du Festival du livre de Nice consacré à la Russie, la Griotte, plus fan de Dostoïevski que des aventures de Poutine en Tchétchénie, et plus admirative de la fabuleuse Cathédrale Russe de Nice que du gigantesque yacht mafieu qui vient de faire halte au port, s’interroge sur l’incroyable attrait des Russes pour Nice depuis près de deux siècles.

read more »

23/05/2012

Brouillard, vous avez dit brouillard ?

Paniquée, la Griotte a failli faire ses valises illico (« Saperlipopette ! où mettre toutes ces paires de chaussures ? ») en entendant l’incroyable nouvelle : fog prévu à Nice en juin ! Comment, alors que le nuage de Tchernobyl s’est poliment arrêté à nos frontières, le tristement célèbre brouillard londonien peut-il ainsi oser venir polluer la pureté inégalable de notre Baie des Anges ? Les Anglais en villégiature sur leur promenade le transporteraient-il par portion, comme de la barbapapa ? Il faut décidément toujours se méfier de la si perfide Albion… Ou alors, c’est qu’y’a vraiment plus de saison !

read more »

23/05/2012

Salade niçoise à la sauce russe

« Rimbaud a cessé d’écrire à vingt ans et Lautréamont est mort à vingt-quatre » ironise un russe désabusé, évoquant avec férocité les écrivains français qui se sont embourgeoisés et dont la moyenne d’âge tourne autour de 65 ans. Il ne s’agit pas de la réflexion prémonitoire d’un critique russe invité au prochain Festival du livre de Nice, (cette année présidé par Jean d’Ormesson et ses 87 printemps, l’an dernier par Philippe Bouvard, 82 ans) mais d’une citation extraite de Salade Niçoise, un nouvelle d’Edward Limonov, publiée en 1986, et rééditée aujourd’hui.

read more »