Posts tagged ‘Niki de Saint Phalle’

17/09/2014

Y’a du soleil et des nanas à Paris aussi

10666006_10152703482608270_990282460670409117_n

L’événement culturel de la rentrée parisienne s’appelle Niki, Niki de Saint Phalle. Elle expose ses nanas, ses charmes et ses engagements politiques et féministes au Grand Palais à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 2 février. À ce propos, la Griotte, qui a un avis sur tout, entend bien y faire un tour à sa prochaine visite parisienne, mais vous rappelle en passant qu’elle vous a déjà raconté une belle histoire : alors qu’elle est hospitalisée à Nice en 1953 pour une grave dépression, la jeune mannequin Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle troque ses tubes d’antidépresseurs contre les tubes de gouache, échange une agressivité destructrice pour une créativité libératrice, et ne quitte plus jamais ses pinceaux sous le nom de Niki de Saint Phalle. Retrouvez cette anecdote formidable et profitez d’une balade-expo gratuite en cliquant ici. Parce qu’à Nice, y ‘a du soleil et des Nanas de Saint Phalle.

read more »

06/05/2013

Une femme nue fait scandale sur une plage azuréenne

La femme nue de Nicolas de LavarenneNon, il ne s’agit pas d’une des histoires savoureuses racontées par la Griotte qui traiterait d’une Américaine avant-gardiste des années 20 alors que l’été sur la Côte d’Azur n’est pas encore à la mode. La scandaleuse femme nue qui indigne les passants sur la plage du Cros-de-Cagnes fait bel et bien partie du XXIe siècle. Ce n’est pas pour autant une sex tape de Nabilla (non mais allô quoi !), ni un buzz pour annoncer la prochaine sortie de Gatsby le Magnifique en ouverture du prochain festival de Cannes. Cette indécente demoiselle montre ses fesses à la ville et ses seins à la Méditerranée, jugée (plantée) sur trois lances d’acier de plus de 6 mètres de haut depuis quelques jours sur la plage du Cros et fait beaucoup de vagues ! La Griotte a son avis sur la question bien sûr…

read more »

23/04/2013

Niki baie des Anges

Griotte et Niki

Sur la Baie des Anges en cette année 1953 la jeune mannequin Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle reprend des couleurs… Alors qu’elle est au bout du rouleau, elle est hospitalisée à Nice et découvre que la peinture est pour elle une formidable thérapie. Elle troque les tubes d’antidépresseurs contre les tubes de gouache, échange une agressivité destructrice pour une créativité libératrice, et ne quitte plus jamais ses pinceaux sous le nom de Niki de Saint Phalle. Aujourd’hui en se promenant dans Nice ou aux environs on peut tomber nez à nez avec l’une de ses célèbres « Nanas » aussi girondes que colorées, Miles Davis ou ses animaux fantasmagoriques.

read more »