L’aura d’Ito en toute nature !

On les appelle « containers », « pop up hospitalities », « guérilla stores », « hébergements insolites », « modules en ilôt », « solutions d’hébergement temporaires »… ils ont poussé en quelques jours au pied des pistes d’Avoriaz et ont suscité un engouement immédiat ! Il s’agit en fait des « Flying Nest », nouveaux concepts d’hébergement nomade et éphémère du groupe Accor, dessinés par le célèbre designer Ora Ïto, et que la Griotte a pu découvrir en exclusivité la semaine dernière.

L’idée : passer un séjour à la montagne totalement insolite dans ces containers conçus à partir de matériaux bruts et naturels, rassemblées en ilot sur un site exceptionnel, totalement intégrés dans le paysage naturel et entièrement aménagés en chambre cosy avec vue imprenable sur la montagne et la station.

Une véritable expérience pour « no no » comme les appelle le designer lui-même. No-No ? comprenez « nouveaux nomades » en quête d’expérience.

il

Autant vous le dire tout de suite la Griotte a été bluffée par ce concept : on se couche dans une petite chambre douillette de 13 m2 avec sa salle de bain et, le matin, on lève le hayon pour se retrouver le nez au ras de la neige, comme propulsés à l’intérieur d’une carte postale en un clin d’oeil !

il

il

il

il

Le concept d’hébergement nomade et éphémère

Flying Nest est le fruit de la rencontre entre la création d’Ora Ïto de ces containers montables et démontables en quelques heures et l’expertise du groupe Accorhotels, leader mondial du voyage, de l’hébergement et du lifestyle.

il

Orchestré par la cellule innovation du groupe Accord (avec Sébastien Dupic en première ligne), le concept a déjà été testé en 2017 pour une opération « welcome fans » à Clairefontaine tout près du château et des joueurs de l’équipe de France de football.

Puis en 2018 les Flying Nest ont été installés au ras des pistes et des pots d’échappement des 24 heures du Mans et ont fait sensation durant les Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles avec plage éphémère, bar, DJ set et foodtrucks.

il

Les Flying Nest événementiels durant les Rencontres d’Arles

il

Aujourd’hui c’est le grand public qui peut enfin en profiter, et à la montagne cette fois ! En proximité directe avec la nature !

Il suffit de réserver un séjour entre le 22 décembre 2018 et le 17 mars 2019 auprès de l’Office de Tourisme d’Avoriaz. Réservations à la semaine du samedi au samedi durant les vacances scolaires, ou en formule 3 nuits minimum hors vacances, à partir de 150€ par nuit, petit-déjeuner, terrasse et casiers à ski prêt-à-foncer compris.

il

 

il

Super idée cadeau !!

Des prix vraiment très raisonnables pour une vraie expérience insolite, et le tout au coeur d’un des plus grands domaines skiables du monde dans la station vraiment séduisante et sympathique que la Griotte a redécouvert par la même occasion : Avoriaz 1800.

Une bonne idée de cadeau à offrir ou à s’offrir en amoureux !

 

 

il

Alors Ora-Ito, sale môme ultra-doué ou irrésistible farfada ?

Il est convenu d’appeler Ito l’ « enfant terrible du design ». La Griotte a rencontré en fait un grand garçon de 41 ans réellement sympathique, en toute simplexité !

Son origine, son apparente facilité créative, sa manie de citer les noms des stars et VIP qui l’entourent depuis sa naissance et son énergie bondissante pourraient lui donner un air prétentieux et méprisant qui siérait à toute vedette du design qui se respecte et dont on parle dans les salons mondains parisiens.

Ora-ïto dans son « no-no » d’Avoriaz

 

Pour avoir passé quelques jolis moments avec lui, la Griotte a vu en fait un « farfada » (farfadet provençal) facétieux aussi touchant que touche-à-tout, petit prince attaché à Marseille et à Nice, avec une sensibilité exacerbée qui ne peut faire oublier une vraie capacité de travail et une philosophie bien assumée :  que le design fonctionnel et l’architecture revisitée ne soient pas seulement une affaire de magazines en papier glacé et d’égo surdimensionné d’archis vedettes mais un véritable environnement intégré, accessible à tout un chacun.

Et c’est les yeux brillants qu’il a présenté sa dernière création avec la fébrilité d’un nouveau papa comblé et l’enthousiasme des nouvelles idées qui fusent dans son cerveau fertile.

Ora-ïto, comme un papa fier de son bébé et aussi impressionné par la magie de cette création.

 

La Griotte, toujours aussi curieuse, a pu lui soutirer quelques infos sur ses futurs projets : l’installation des Flying Nest dans des endroits encore plus insolites (dunes ?) ou des événements planétaires (festival de Cannes ?) et même des projets ambitieux et des idées créatives pour donner un nouveau visage à la ville de Nice (où il a vécu, où il a une partie de sa famille et où il a designé le nouveau tramway de la ligne 2)…

À suivre donc !

 

À propos d’Ora ïto

Son CV est un véritable condensé de name dropping.

Né en 1977, Ora Ïto, de son vrai nom Ito Morabito, est le fils du joaillier Pascal Morabito.  Il se fait connaître du monde entier à 19 ans, en créant des objets imaginaires en 3D pour des marques internationales comme Vuitton, Apple, Nike ou Bic, produits que de très nombreux consommateurs cherchent à acheter. Depuis, il a collaboré aux collections de marques internationales prestigieuses dans le secteur du design et de l’architecture.

Sa philosophie qu’il nomme « simplexité » est l’art de donner à un objet aux fonctions complexes une apparente simplicité. Ses créations recèlent des codes d’un nouveau luxe intemporel et universel avec la même épure minimale.

En 2011, Ora Ito est décoré « Chevalier des Arts et des Lettres » par Frédéric Mitterrand, ministre français de la Culture et de la Communication.

En 2013, il créé le MAMO « Marseille Modulor » en rénovant le gymnase du toit-terrasse de la Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille pour en faire un centre d’art contemporain. Il crée des expositions avec de grands artistes tels que Xavier Veilhan (2013), Daniel Buren (2014), Dan Graham (2015), Félice Varini (2016), Jean Pierre Raynaud (2017) et Olivier Mosset (2018).

L’année 2014 fut une consécration pour Ora Ito : il s’est vu remettre 6 Red Dot Design Awards et 3 IF Design Awards : six pour sa propre marque d’objets connectés, un prix « best of the best » pour la table Roche Bobois, ainsi que des prix pour la collection d’ustensiles de cuisine Aubecq et la conception du hall d’entrée du bâtiment Le Madeleine à Paris.

En 2015, il continue entre autres la rénovation des cinémas Pathé ; présente une collection de lunettes Morel et lance avec Scavolini une nouvelle gamme de cuisines modulables.

En 2016, le nouveau tramway de la ville de Nice est dévoilé par la Mairie, designé par le Studio pour Alstom Transport.

En avril, au Salone Del Mobile de Milan, la chaise ICO dessinée par Ora Ito est présentée officiellement par le célèbre éditeur de meuble italien, Cassina. La même année, six pièces emblématiques du studio Ora Ito entrent dans la collection permanente du Centre Pompidou, ainsi que les Virtual Products (1997) sous la forme de fichiers 3D : la lampe One line (Artemide, 2005), la bouteille Iconik (Heineken, 2006), le parfum Ydille (Guerlain, 2009), candélabre Arborescence (Christofle, 2009), la chaise Eva (Zanotta, 2013) et la chaise Ico (Cassina, 2016).

Thierry Marx et Ora Ito pour leur Marxito des Champs

En 2017, ont ouvert conjointement deux créations du studio en architecture intérieure : le 10 Grenelle, un immeuble de bureaux à Paris 15ème, commandé par La Mondiale, ainsi que YOOMA, un hôtel nouvelle génération, à proximité de la Tour Eiffel et pour lequel Ora Ito a collaboré avec l’artiste Daniel Buren.

En 2018, lancement de la nouvelle gamme d’électro ménager pour Gorenje ainsi que le développement des cinémas Pathé en Afrique (Tunis et Abidjan).

Fin octobre 2018, Ora Ito s’associe au chef de renommée internationale Thierry Marx afin de créer le restaurant de fast-food Marxito sur les Champs Élysées.

il

Pour réserver les chambres du Flying Nest d’Avoriaz

Du 22 décembre 2018 au 17 mars 2019
• Domaine de la Chapelle, 74110 Avoriaz
• Chambres à partir de 150€ la nuit, petit déjeuner compris.
• Réservation uniquement à la semaine du samedi au samedi pendant les vacances.
• Possibilité de réserver 3 nuits minimum hors vacances scolaires.

Réservations : sur le site reservation.avoriaz.com

ou via l’Office de tourisme d’Avoriaz au 04 50 74 02 11

il

il

Et pour rejoindre Avoriaz ?

Depuis Nice, faites comme la Griotte, un avion low cost (50 mn) pour Genève et un taxi super sympa (Pacific Taxi) qui vous emmène en tout confort à la station avec JP (06 84 84 74 44) ou Marie-Christine (alias Ratatouille) au volant (06 80 27 54 15).

À lire aussi : « Faut pas toucher à mon bébé niçois » (Ora Ito)

Publicités

Un commentaire éclairé ? une remarque pertinente ? un petit coucou en passant ? faites-vous plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s